Les autres gens - tome 2

. . Aucun commentaire:

Il y a un mois sortait le premier volume relié des Autres gens, bedenovela initiée sur le net par Thomas Cadène, qui assure seul le scénario tandis que nombre de dessinateurs se partagent la partie graphique. Reprenant les débuts de l’aventure (qui a débuté en mars 2010 à raison de cinq parutions par semaine), Dupuis s’est lancé dans un travail éditorial pharaonique, même si on l’imagine mal rattraper la publication numérique. Le deuxième volume est donc sorti ces jours-ci, l’occasion de poursuivre l’aventure et de mesurer le bien-fondé de la démarche.

La première chose à noter est que, comme le précédent, ce deuxième tome bénéficie d’une belle édition, chouette couverture et pagination aérée qui prend le temps de respecter les crédits de chaque épisode. Et une initiative, ô combien louable pour tous ceux qui, comme moi, ont une fâcheuse tendance à oublier la moitié de l’histoire une heure après l’avoir lue : un préambule comportant une sorte de cartographie des personnages avec leurs liens déjà connus et un « si vous avez manqué le début » humoristique mis en scène par Marion Montaigne.

Sans rentrer dans le détail de l’histoire, qui n’aurait de sens qu’en reprenant l’intégralité du premier tome, je trouve que le rythme ne faiblit pas et que les épisodes s’enchaînent harmonieusement, créant une forme d’addiction sans pour autant user à tout bout de champ de cliffhangers. Le ton se fait globalement plus grave que dans les débuts, mais aucune sensation de lourdeur ne se ressent. L’obligation de concision du format y est sans doute pour beaucoup.

Si j’avais trouvé au départ que la multitude de styles était un atout considérable j’avoue, maintenant que j’ai pris mes marques dans la série, que je rentre petit à petit dans un « schéma » graphique qui me fait préférer certains dessinateurs au point de vraiment peiner avec des dessins me convenant moins. Mais, loin d’être un reproche, c’est plutôt le signe que je me suis approprié l’histoire ; il faudrait interroger les aficionados, mais je pense que c’est un phénomène assez partagé. Du coup, j’en profite pour afficher mes préférences : Vincent Sorel, et bien sûr Bastien Vivès.

Ce deuxième volume est tout aussi réussi que le premier. On suit tous les personnages avec un plaisir égal, plaisir décuplé quand le dessin correspond à l’image très subjective que l’on s’en est fait. Je ne sais jusqu’à quand Dupuis poursuivra l’aventure (le troisième tome est annoncé pour le mois d’août), sachant que la série numérique compte toujours une sacrée avance et que les lecteurs conquis s’orienteront forcément vers un abonnement au site. Peu importe, les formats papiers demeureront une preuve de la qualité du titre, et de beaux objets dérivés qu’on prendra plaisir à mettre en évidence dans sa bibliothèque en attendant de les prêter à un ami pour le convertir.


Scénario :  Thomas Cadène - Dessins : Collectif - Editeur : Dupuis 
Série en cours - 2 tomes.


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.

Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES