[Jeu vidéo] Ghost Trick : Détective fantôme

. . Aucun commentaire:

Grande amatrice de la série des Phoenix Wright sur DS, il ne m'a pas fallu longtemps pour me laisser convaincre par la nouvelle production de leur créateur Shu Takumi, sorti il y a quelques mois à peine sur la console portable de Nintendo.

Le jeu commence de façon plutôt originale, puisque c'est sous forme de fantôme que vous découvrez votre propre cadavre, mort quelques minutes plus tôt. S'il vous est impossible de revenir à la vie, vous pourrez en revanche prendre possession de nombreux objets, mais également influer sur le destin des personnes que vous croiserez, leur évitant ainsi un sinistre sort en revenant quatre minutes avant le moment fatidique.
Vous incarnez donc Sissel, personnage haut en couleur qui ne se souvient malheureusement pas de qui il était avant de trépasser. Il lui reste une nuit pour le découvrir, mais également pour mettre fin aux agissements d'un groupe de malfaiteurs auquel son passé semble étrangement lié. Pour ce faire, vous pourrez vous déplacer sous forme d'âme d'objet en objet et utiliser ceux-ci à votre guise, créant des retournements de situations et des combinaisons ingénieuses lors de leur utilisation. Notre fantôme ne restera bien sûr pas cantonné au lieu de départ du jeu et utilisera les lignes téléphoniques à sa disposition pour se déplacer dans différents endroits.
Ghost Trick propose donc une série de casses-tête, lors desquels il vous faudra découvrir la façon la plus intelligente d'utiliser votre environnement. Certains passages sont à ce niveau vraiment bien pensés, utilisant les propriétés des objets, telles que leur poids, leur taille, leur capacité à rebondir, s'enflammer ou autre. Le gamplay se prend en main très rapidement et la totalité des actions se fait au stylet sur l'écran tactile de la console.

Même si quelques énigmes sont un tout petit peu tirées par les cheveux, la plupart restent très cohérentes et demandent surtout du bon sens. Parfois, le timming entre en compte et agir au bon moment et dans le temps imparti ajoute au challenge. Mais pas d'inquiétude, si la tentative échoue, notre fantôme possède la capacité de remonter le temps indéfiniment, permettant de prendre en compte ses erreurs et différents essais afin de parvenir à ses fins.
Côté scénario les habitués de la série Phoenix Wright seront comblés et retrouveront avec plaisir toute une palette de personnages exubérants et drôles, à l'image de ceux rencontrés dans la célèbre simulation d'avocat. De nombreux dialogues bourrés d'humour vous feront avancer dans l'intrigue plutôt bien ficelée de ce jeu. Tellement bien pensée que les retournements sont nombreux et toujours assez cohérents. Évidemment les allergiques du genre auront beaucoup plus de mal avec ces passages obligatoires, qu'ils pourront toutefois passer en laissant le bouton "B" appuyé.
Graphiquement Ghost Trick est très réussi, en particulier en ce qui concerne l'animation des personnages, reflétant parfaitement la personnalité de chacun d'entre eux et les décors sont très fouillés et colorés. Comme dans beaucoup de jeux du même esprit, c'est sous une forme "manga" que les protagonistes s'expriment quand les bulles de texte apparaissent, offrant un chara-design soigné et très convainquant.
Avec ses 18 chapitres riches en rebondissements et loufoqueries, Ghost Trick fait passer un excellent moment de jeu. Une quinzaine d'heures devraient suffire à en venir à bout et découvrir un final plutôt inattendu. Si vous avez déjà fait le tour des différents Phoenix Wright et autres Professeur Layton sur DS, nul doute que Ghost Trick vous offrira un très bon divertissement.



Editeur : Capcom - Type : aventure/Réflexion



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES