Ma Life - Eric Salch

. . Aucun commentaire:
On navigue d’un blog à l’autre sur recommandation, rarement par hasard. C’est un billet de Larcenet qui m’a amené vers Eric Salch et sa life, genre quatre ans et quelques après qu’il ait débuté… Une semaine après, me voilà avec l’album entre les mains, fin prêt à lire une plâtrée d’injures (car le bonhomme s’y connaît…).

Dans les grandes lignes, on reste fidèle à l’esprit blog : récits de vie, plus ou moins réaliste, plus ou moins fantasmée (et pour être honnête on se fout pas mal de savoir ce qui est vrai ou non). Entre la collègue de boulot, souffre-douleur parfaite, les potes peu épargnés (faut dire, quand on s’appelle Marcel on le cherche un peu aussi) et la vie de couple avec enfants, on est loin de la plénitude.

Au « là tout n’est qu’ordre et beauté, luxe calme et volupté », Salch oppose sa vision du voyage, genre foncedé sur son canapé avec un bon gros navet à la télé et l’inspiration en berne. Grand défouloir, sans limites, on se marre beaucoup aux mésaventures du garçon et à sa vision du monde qui l’entoure.

Alors oui, c’est particulièrement vulgaire, rarement de bon goût, et on peine à raconter ces billets en société. Finalement, ça ressemble à un plaisir coupable, dont on sait d’avance qu’il ne plaira pas à la grande majorité de ses connaissances (sauf peut-être ce pote qui saura encore être sensible à un bon vieux Express D : ce soir réunion parents-profs, je sens que ma mort est proche…).

Un petit strip sur le rabat résume bien ce sentiment : on y voit Jean-Marc, l’éditeur, se bidonner en scred devant son écran (« Ce mec est un putain de génie… Krrr, Krrr, Krrr »). La case d’après, la mine déconfite alors que sa femme débarque en lui disant « Kestufais ?! T’es encore devant ces débilités !! ».

Voilà, ça fera partie du jeu. On dira poliment qu’Eric Salch, c’est quand même un peu sale, que c’est trop extrême par moments, ça évitera de se fâcher avec sa femme et quelques potes. Et puis on retournera lire en cachette ses nouvelles aventures en se bidonnant, parce que cet enfoiré est quand même sacrément bon (il insulte ses lecteurs à longueur de page, je peux bien lui rendre la pareille, non ?).


http://ericsalch.over-blog.com/




Scénario & Dessins : Eric Salch - Editeur : Indeez 



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.




Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES