Mat - Baudoin

. . Aucun commentaire:

Nul besoin de présenter Edmond Baudoin. Son trait si caractéristique, l’utilisation fréquente du pinceau, et des albums comme Couma aco ou Eloge de la poussière ont marqué la bande dessinée contemporaine. Publié une première fois en 1996 aux éditions du Seuil, Mat ressort aujourd’hui chez Gallimard. On y retrouve des thèmes chers à l’auteur, comme l’enfance et le rêve.

Mat est un jeune garçon étrange aux yeux des autres gamins. Plutôt mignon, excellent au foot, il a tout pour se faire des amis. Pourtant il fuit toute forme de rapports humains, préférant la solitude et son imagination. Sûrement un rapport avec ce père irascible, qui l’assomme sans cesse avec ses souvenirs de guerre d’Algérie et son ressentiment à l’égard des « arabes ».

Un jour, alors qu’il rêvasse à l’écart du monde, il entend une fille pleurer. Elle s’appelle Elodie et ne supporte plus les engueulades de ses parents. Il va la prendre sous son aile. Cette rencontre va tout changer…

Ce récit est donc avant tout celui d’une rencontre. Ces deux gamins un peu perdus vont se reconnaître et prendre leur destin en main. Partant d’une histoire simple, Baudoin entremêle à merveille les récits. On passe du quotidien au rêve, puis à la mise en abyme du rêve avec aisance. On ressent d’ailleurs cette indéfectible alliance de l’enfance et du rêve : chez l’auteur, l’un ne va pas sans l’autre.

On croit au départ déceler un autre thème fort : le racisme du père et son obsession pour la guerre d’Algérie. Basique au départ, cet aspect se révèle plus fin et complexe qu’on ne pouvait le supposer. On repense notamment à la phrase de Senghor : « Les racistes sont des gens qui se trompent de colère ».

Mat est un très beau récit, bien moins noir qu’il n’y paraît. Ces deux enfants, entre rêves et réalité, ressortent grandis de leur rencontre, et avec eux ceux qui les entourent. Du moins le suppose-t-on. Les dessins, avec leurs noirs profonds et leur concision, sont pourtant d’une grande expressivité et d’une grande richesse. A noter qu’à l’occasion de la rétrospective Dali au Centre Pompidou sortira mi-novembre aux éditions Dupuis Dali par Baudoin, qui promet d’être superbe.



Scénario & Dessins : Baudoin - Editeur : Gallimard.  





Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.
 
 
 
 
 
Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES