Aâma - Frederik Peeters - tome 2

. . Aucun commentaire:
Le premier tome, intitulé L’Odeur de la poussière chaude, introduisait un univers complexe et la mystérieuse substance nommée Aâma. Ce deuxième tome était attendu avec impatience, tant Frederik Peeters avait su insuffler un suspens et une étrangeté dans cette planète laissée à l’abandon. Autant le dire tout de suite, la magie opère toujours.

Verloc Nim continue de remonter le fil de son carnet, se remémorant les évènements qui ont conduit à sa situation actuelle : esseulé avec le singe parlant Churchill. Parti à la recherche d’une colonie scientifique sur la planète Ona(ji) avec son frère Conrad, ils s’aperçoivent vite que quelque chose cloche dans la base scientifique.


Aâma, cette substance dont on ne sait pas encore grand-chose, semble s’être acclimatée sur la planète et devenir source d’étranges bouleversements. Parallèlement, on remonte également dans le passé de Verloc, et en particulier l’enfance de sa fille, conçue naturellement (ce qui est quasiment proscrit sur Radiant) et de ce fait imparfaite et inadaptée.

Frederik Peeters
poursuit donc son récit de science-fiction terriblement humain. A travers le périple de la petite équipée montée sur des ambulateurs (une merveille de moyen de transport !), il nous fait traverser à grande vitesse les étapes de la formation d’un monde, nous laisse contempler l’intelligence de la nature, ses raccourcis, ses errements. En comparaison, l’autodétermination en vogue désormais chez les humains apparaît bien fade…

Le récit alterne donc entre cette nature libre d’évoluer et les souvenirs de Verloc, de comment ils refusèrent avec sa femme de se plier aux règles et de comment ils le regrettèrent, chacun à leur manière. Peeters dépose délicatement au fil des scènes des éléments de réflexion sur cette volonté humaine farouche de dompter la nature, d’uniformiser et de rejeter ce qui diffère. On peut y lire à peu près ce qu’on veut : refus de l’eugénisme, défiance du tout numérique, refus du capitalisme. En tout cas une nécessité de réfléchir à ce qui nous entoure, constamment.

Aâma, avec cette Multitude invisible, se dessine comme une grande série de science-fiction. Tout y est : le futur technologique, les dérives de notre monde, l’attractivité de la science et ses dangers. Frederik Peeters mène cette histoire de main de maître et rend, par son dessin, cet univers incroyablement fascinant.




Scénario & Dessins : Frederik Peeters - Editeur : Gallimard - Série en cours - 2 tomes.





Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.

Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES