Le Grand pélican - Cédric Tchao

. . Aucun commentaire:

Aujourd’hui, pour une fois, on va s’intéresser à un manga français, signé Cédric Tchao aux éditions Contre-Dires. On ne s’interrogera pas spécialement sur la dénomination de « manga à la française », terminologie qui peut être tout aussi légitime qu’inutile. Toujours est-il qu’à la lecture de cette histoire de vaisseau fantôme, avec son jeune enquêteur à la perspicacité souvent mise en doute, on se prend à repenser aux animes de l’enfance et à ses jeux aventureux.

On est à la fin du XIXe, un cuirassé français (abusivement) baptisé l’Invincible manœuvre dans les eaux de l’océan Atlantique. Alors que tous les compteurs sont au vert, une brusque tempête se lève. Des vagues gigantesques apparaissent, submergent la coque et s’éteignent presque aussi vite qu’elles étaient apparues. A peine l’équipage a-t-il le temps de reprendre ses esprits qu’une colonne de lumière leur fait face…

On perdra toute trace du bâtiment pendant un mois jusqu’à ce qu’il réapparaisse au large des côtes bretonnes, errant, avec un équipage prostré dans un état de folie. L’enquête va être confiée à Oscar Lagrange, jeune inspecteur devenu la risée des journalistes et de la population suite à l’affaire de l’Escrimeur. Au-delà des interrogations liées au naufrage et à l’étrange mal dont semblent souffrir les membres d’équipage, on est en droit de se demander pourquoi sa hiérarchie a-t-elle confiée une affaire aussi sensible à cet inspecteur sans résultats…

Tout dans ce premier tome fleure bon les souvenirs d’enfance… Pas forcément universels, mais nous sommes tout de même nombreux à avoir savouré les premiers animes télédiffusés en France, le club des cinq, l’influence des romans feuilletons,… On retrouve tout ça dans le travail de Cédric Tchao, et en premier lieu dans son dessin. Il s’inscrit en effet dans une veine assez rétro (à défaut d’être capable de la définir plus précisément). 

Le récit fait la part belle à l’aventure et à l’étrange. De cette somme d’ingrédients, Cédric Tchao réussit une belle construction où tout s’enchaîne à merveille. Il évite aussi les pièges si communs du suspens à tout crin, où dès la deuxième page l’auteur ne peut s’empêcher d’introduire des éléments discordants artificiels.

Bien sûr, certaines choses restent perfectibles (certains aspects du dessin mériteraient en effet un peu plus de soin, décors et encrages notamment), mais pour un premier tome et seulement une deuxième œuvre (après Hatshepsout chez Milan), on ne peut qu’être admiratifs !

Le Grand pélican démarre sous de bons auspices ! Ce premier tome, bien construit, rappelle le plaisir de lecture des bons romans feuilletons et leur mélange d’aventure, d’étrange et d’humour. Cédric Tchao réinterprète ainsi une imagerie certes datée, mais que l’on prend toujours autant de plaisir à redécouvrir. Souhaitons que cette série soit lue et appréciée, il le mérite amplement !



Scénario & Dessins : Cédric Tchao - Editeur : Contre-Dires - Série en cours - 1 tome. 




Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


 
Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES