Adam et Elle - De Bonneval / Sterckeman

. . Aucun commentaire:
Nous vous avons parlé il y a peu de Varulf, récit à la lisière du fantastique imaginé par Gwen de Bonneval. On le retrouve aujourd’hui, chez un autre éditeur, pour une toute autre histoire : Adam et Elle, chronique amoureuse et psychologique d’un homme en proie à ses démons. Comme ce fut déjà le cas pour Varulf, cette première partie manque sérieusement d’accroche.

Adam doit avoir une trentaine d’années et sort d’une rupture douloureuse. Rupture qui lui a fait perdre tout espoir et tout repère dans la joute amoureuse. Il décide donc de « profiter », antiphrase commune pour désigner l’errance sentimentale sans but et souvent sans plaisir. Jusqu’à sa rencontre avec Juliette.

Il découvre avec elle une relation nouvelle : loin de replonger dans l’exclusivité totale et les projets de vie, Juliette le laisse respirer, comprend ses craintes. Elle accepte beaucoup et ça fonctionne : Adam se sent bien. Mais il replonge vite dans ses peurs et imagine un douteux stratagème pour éprouver l’amour que Juliette semble avoir pour lui : lui faire des avances et la draguer en se faisant passer pour un autre…

Le scénario imaginé par Gwen de Bonneval met donc en scène un personnage moderne assez archétypal, le trentenaire en quête de l’âme sœur. Le seul problème est que l’on a sincèrement du mal à s’intéresser à son cas, tant il est banal et banalement raconté. Cela démarre pourtant pas mal, avec une scène étrange dans un bar où un quasi-inconnu se dit tueur à gage ; et ça retombe complètement dès que ce personnage s’éloigne.

En clair, difficile de retenir quelque chose d’emballant sur ce début d’histoire. Les dessins de Michael Sterckeman ne sont pas désagréables mais ne suffisent pas à relever le récit.

Une grosse déception que ce premier tome d’Adam et Elle. On aurait pu espérer une approche sensible, un intérêt naissant de petits riens, il n’en ressort malheureusement pas grand-chose. Un sentiment de vacuité quand on referme l’album. Pas sûr que le deuxième (et conclusif) volume vienne changer la donne.



Scénario : Gwen de Bonneval - Dessins : Michael Sterckeman
Editeur : Glénat - Collection 1000 Feuilles - Série en cours - 1 tome.  



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.

Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

DOSSIERS / GUIDES

Articles récents

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Derniers commentaires

ARCHIVES