Le beau voyage - Zidrou / Springer

. . Aucun commentaire:
Léa a fait de la liberté et de l'extravagance son mode de vie. Devenue animatrice d'un show télévisé grâce à quelques faveurs accordées à son patron, elle navigue entre une relation homo et des coups d'un soir avec des hommes de passage. N'empêche qu'au fond Léa se sent bien seule. Et que cette façon de vivre ressemble plus à une échappatoire qu'autre chose.

Le jour où elle apprend la mort de son père, la jeune femme entame de rassembler les morceaux de son existence. 


Il est temps pour elle de comprendre d'où vient ce vide qu'elle ressent en elle depuis toujours, entre un paternel trop occupé par son travail pour lui accorder de l'attention et une mère qui n'a jamais su l'aimer comme il se doit. Puis il y a ce secret de famille, un drame arrivé avant sa naissance et qu'elle porte sur ses épaules depuis toujours…

Avec "Le Beau Voyage" Zidrou (dont nous avions adoré le magnifique "Lydie")  nous livre en cinquante-six pages un récit d'une profondeur et d'une psychologie incroyable. La trame de la narration est ingénieuse et ne se contente pas de relater les faits dans l'ordre chronologique. Nous avons comme l'impression de pénétrer dans la tête de Léa et découvrons ses souvenirs en même temps qu'elle y met de l'ordre. C'est parfois confus comme l'on peut l'être en période de deuil, mais aussi quand notre famille porte un lourd secret que l'on ne va pas tarder à découvrir et qui permettra de comprendre bien des choses.

Si le fond du récit n'est pas très joyeux, aucune lourdeur ne se fait ressentir. C'est surtout l'empathie qui nous gagne et l'on suit cette histoire en essayant d'en saisir tous les aspects. De cette introspection qui s'avérera salvatrice, le lecteur pourra tirer quelques réflexions intéressantes, de ce qui fait ce que nous sommes,  de ce que l'on transmet quand on est parent, parfois sans le vouloir, de ce que l'on peut ressentir au plus profond de nous dès le plus jeune âge.

Les dessins de Benoît Springer illustrent parfaitement les propos. Sensibles et réalistes ils correspondent tout à fait au caractère de l'héroïne et réussissent à respecter une certaine retenue vis-à-vis des personnages, n'en montrant jamais trop, juste ce qu'il faut.

Le titre de l'album pourrait sembler cynique tant le récit est dramatique. On dit souvent que ce qui compte n'est pas la destination mais le chemin pour y parvenir. Léa n'aura pas été épargnée, mais elle ressortira si forte de ces épreuves que l'on peut au final se dire que ce titre lui prédit en fait l'avenir…





Scénario : Zidrou - Dessins : Benoît Springer - Editeur : Dargaud - Récit complet.  




Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES