Friskoz invaderz - Niro / Le Double

. . Aucun commentaire:
Débutée sur le web en prépublication, la série Friskoz invaderz imaginée par Niro a trouvé sa version papier aux éditions Indeez. Le premier tome des aventures du privé Nic Loomis a paru en octobre dernier ; un grand défouloir et un beau délire pas si barré que ça. 

Tout démarre par ce que l’on nommera après le « grand déluge » : en 2012, la nature a repris ses droits et les eaux ont recouvert la quasi-totalité de la planète. Parmi les quelques endroits épargnés, et de ce fait devenus les seuls lieux de persistance de l’humanité, Friskoz tient une place prépondérante. 

C’est Nic Loomis, résident  de Friskoz, qui nous raconte cette histoire. Et il nous rappelle cette pub ringarde au possible dans laquelle un VRP au rabais vantait les mérites de l’air pur de cette ville nouvelle, construite sur un rocher à plus de 2000 mètres d’altitude. Sauf qu’au lieu de se transformer en havre de paix et de repeuplement, la ville s’est muée en véritable coupe-gorge, avec milice privée, trafics en tous genres et lynchage de réfugiés climatiques. Nic Loomis croit connaître sa ville par cœur, il n’est pourtant pas au bout de ses surprises…

L’entrée en matière, rédigée en voix off, est franchement réussie : c’est concis, grinçant et efficace. Derrière la carte postale, l’envers du décor. Cette ville de Friskoz est au summum du glauque, consanguinité et auto-défense en tête. Paradoxalement, dans cet univers sombre et sans avenir, les personnages, du plus pourri au plus « sauvable », possèdent une vraie épaisseur.

Même s’il est plutôt acide, le ton est clairement humoristique. On rit souvent, comme on peut le faire à la lecture d’un Tank Girl par exemple. La comparaison n’est pas fortuite, on pense vraiment à la série de Jamie Hewlett et Alan Martin avec ces crêtes iroquoises, son jusqu’auboutisme et le primal scream. On trouve également en fin de volume une carte GTA-like de la ville et quelques fan-arts.

Punks not dead ! serait la bonne morale de ce premier tome. Même dans un des pires moments de l’humanité, on trouve toujours le moyen de se défouler. Niro (accompagné au scénario de Le Double) a réalisé là un très chouette boulot. Ses dessins sont plein de peps et l’histoire vraiment accrocheuse. Espérons que la suite gardera cette fraîcheur et cette énergie… et que Nic Loomis nous gratifiera d’un beau primal scream!




Scénario : Le Double - Dessins : Niro - Editeur : Indeez - Série en cours - 1 tome.  



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.
Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES