Pink Daïquiri - Habart / Théry / Bax / Grazini

. . Aucun commentaire:
Pink Daïquiri est un "album concept". Il ne propose pas une, mais deux histoires, distinctes dans leur forme mais s'entremêlant dans leur scénario. Chaque face est une couverture représentant une des héroïnes et il suffit de retourner l'album pour passer d'une histoire à l'autre. C'est ainsi que Laurent Habart et Mélanie Théry nous proposent ces deux visions d'une même histoire. Les dessins sont réalisés par Julia Bax pour "Alixia" et par Amanda Grazini pour "Clémence".

Alixia aime sortir, faire la fête et cumuler les conquêtes. Mais la demoiselle n'a encore jamais rencontré l'homme capable de l'emmener au septième ciel. Cela la déprime et elle finit par se croire frigide. Alors, quand lors d'une soirée bien arrosée, elle rencontre ce bel inconnu qui la fait grimper aux rideaux elle n'a qu'une envie : le revoir. Petit problème, le lendemain matin elle ne se souvient ni de son nom, ni de son visage et l'homme en question s'est enfui sans laisser d'adresse ou de numéro de téléphone. Le retrouver ne va pas être une mince affaire…

Clémence vit en colocation avec Alixia. Elle est plutôt du genre sérieuse par rapport à son amie et en ce moment ce n'est pas la forme, elle sort d'une rupture sentimentale. Quand elle se fait draguer à son boulot par un client qui ne la laisse pas indifférente, la jeune femme reste tout de même sur ses gardes. Puis elle finit par succomber à ses charmes et accepte de diner avec lui. Malheureusement le hasard ne fait pas toujours bien les choses et Clémence découvre un peu plus tard que son nouveau petit ami est également le super coup d'Alixia

Les deux amies ont donc eu affaire au même homme et vont, chacune à sa façon, essayer de se l'approprier. Leur amitié sera évidemment mise à mal et à ce jeu-là tous les coups sont permis. Chacune des histoires nous raconte la version de son héroïne et les scénarios se rejoignent pour quelques scènes communes, proposant des visions différentes des faits, selon qu'ils sont vus par l'une ou l'autre des jeunes filles.

C'est un scénario très féminin qui se déroule ainsi. Coup de foudre, déception sentimentale, trahisons et jalousies. L'ensemble est agréable mais j'ai trouvé qu'il manquait de piquant. Puis il y a un autre aspect qui m'a quelque peu déçue. Avec un tel concept je m'attendais à voir les auteurs exploiter plus fortement les points de vue, présenter les choses à la façon d'un "Berceuse Assassine", jouant un peu au chat et à la souris avec le lecteur en créant davantage de quiproquos et de rebondissements. Peut-être que le fait de changer de dessinatrice pour chaque histoire a contribué à amoindrir l'effet attendu. Au final l'album n'est pas mauvais, disons que j'en attendais autre chose et que le côté trop girly n'est pas vraiment mon genre. 




Scénario : Laurent Habart et Mélanie Théry -  Dessins : Julia Bax et Amanda Grazini 
Editeur : Le Lombard - Récit complet.  




Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUP DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES