Orignal - Max De Radiguès

. . Aucun commentaire:
C'est arrivé de façon insidieuse et cela a pris des proportions vraiment inquiétantes. A tel point que Jo n'ose plus prendre le bus pour se rendre à l'école, de peur que Jason le martyrise encore. Le jeune homme préfère s'y rendre à pied, en coupant par le bois.

Mais ce n'est qu'un court répit, car une fois arrivé dans l'établissement scolaire Jason est là, dans sa classe, dans les couloirs, à le chercher pour l'humilier et le blesser toujours davantage. Jo prends la situation avec fatalité, n'ose pas parler aux adultes de ce que son bourreau lui fait subir et ne trouve du réconfort qu'en allant se réfugier à l'infirmerie.

Max De Radiguès nous plonge dans le quotidien de cet adolescent en proie au harcèlement en milieu scolaire d'une façon très profonde et psychologue. Si le sujet à récemment fait débat avec la sortie du nouveau titre d'Indochine "Collège Boy" et son clip choquant, il est loin d'être nouveau. Depuis toujours les adolescents s'affirment en choisissant des boucs émissaires. La gravité ne dépend pas de jusqu'où vont les choses, quel qu'il soit ce traitement laisse rarement indemne et inflige en général des séquelles psychologiques importantes.

On se retrouve très vite plein d'empathie pour ce jeune sympathique, rêveur et impuissant. Dans un style graphique très épuré, en noir et blanc, Max De Radiguès illustre à merveille chaque instant, de la cachette dans le placard à balais, des moments à se détendre enfin à l'infirmerie en passant par les rencontres avec la faune des bois. Avec comme point culminant cette rencontre avec un orignal, personnage à part entière de l'histoire.
 

N'hésitant pas à découper généreusement certaines actions, le dessinateur exprime, plus en images qu'avec des mots, les nombreux sentiments qui submergent son personnage. Sans entrer complètement dans la contemplation, De Radiguès prend tout de même le temps de poser chaque décor, comme s'il voulait que l'on s'approprie certains lieux. Et cela fonctionne parfaitement.

Le sujet grave d'Orignal est traité tout en justesse, évitant toute sensiblerie qui l'aurait décrédibilisé. Le quotidien de Jo et ses tourments ne peuvent laisser indifférent, jusqu'à cette conclusion, déstabilisante, peut-être un peu cruelle, mais au final salvatrice.



Scénario & Dessins : Max De Radiguès - Editeur : Delcourt 
Collection Shampooing - Récit complet.  



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES