La somnambule : soucis nocturnes et grands tourments

. . Aucun commentaire:
Mais que ce passe t'il dans la vie de Marian Tansey ? Cette habitante de Boston n'a pourtant rien d'exceptionnel : elle travaille dans une boutique de brocante et les amis, comme les amants, se font rares quand ils ne sont pas inexistants. Seule ombre au tableau : elle n'a aucun souvenir datant de plus de deux ans. Malgré tout Marian semble heureuse et, pour se faire plaisir, décide de s'acheter une Ford Mustang décapotable.

Mais depuis qu'elle a cette voiture, Marian se rend compte que quelqu'un lui emprunte certaines nuits, ne se gênant pas pour lui rendre dans un état déplorable, laissant même des mégots de cigarettes trainer sur le cuir blanc immaculé des fauteuils… 


Marian ne fume pas et a une conduite irréprochable, elle s'inquiète des méfaits que le mystérieux inconnu pourrait bien commettre au volant de son véhicule…

Si le pitch de départ de l'adaptation de ce roman d'Helen McCloy est intrigant, on trouve rapidement dommage que son titre soit si révélateur. De ce fait, la première partie de l'intrigue nous semble un peu vaine, la solution nous ayant été donnée sans aucun mystère avant même d'entamer la lecture. Ce sera davantage du côté des relations qu'entretien Marian avec certains protagonistes, mais aussi dans ses cauchemars et illusions qu'il faudra se tourner pour trouver un peu de suspens.


Le rythme du récit est parfois un peu fort découpé, mais n'ayant pas lu l'oeuvre originale je ne saurais dire si cela tient du travail de Stéphane Michaka qui réussit tout de même à instaurer une certaine ambiance, pesante et sombre. Les dessins de Jean-Louis Thouard n'y sont pas pour rien. Typés et colorisés dans des teintes majoritairement ombreuses ils correspondent parfaitement pour un polar.

L'âme humaine renferme bien des mystères et les domaines des rêves et des souvenirs sont propices aux récit tortueux. La somnambule ne s'en sort pas mal, sans révolutionner le genre mais laissant sur une agréable impression, le titre mérite bien sa place dans la collection Rivages/Casterman/Noir.




Scénario : Helen McCloy adaptée par Stéphane Michaka - Dessins : Jean-Louis Thouard
Editeur : Casterman - Collection Rivages/Casterman/Noir - Récit complet.  




Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES