La Ville d'Ys : Morgane la rouge

. . Aucun commentaire:
C’est dans l’attente de voir Dahut, la fille de Gradlon, et Ys que je terminais “La Folie Gradlon”. Mes voeux ont été exhaussés dans ce deuxième tome, intitulé “Morgane la rouge”.

On y retrouve le roi Gradlon dans un état quasi autistique dont seule la petite Dahut parvient à le sortir. Dahut qui justement inquiète le bon curé en charge de son éducation. En effet l’enfant ne semble pas du tout réceptive à l’enseignement catholique qu’il tente de lui inculquer. Pire, elle prétend voir et entendre des amis imaginaires.

Alors que l'évêque Corentin décide de prendre les choses en main et d’emmener Dahut à Quimper , Gradlon croise de nouveau le chemin de Romy-le-Cruel. Ce dernier, bien décidé à prendre sa revanche s'apprête à occire le roi mais c’est Ronan Meldouine qui en fera les frais en voulant s’interposer. Par ce sacrifice, l’ami fidèle de Gradlon lui fait un dernier présent car il ne devra sa survie qu’a la rage engendré par la perte de son compagnon d’armes.

Sans en dévoiler les détails, la guérison inespérée de Gradlon, retrouvé à demi mort après l’affrontement, changera le cours de l’histoire. C’est à ce moment le Gradlon fort et fier du premier tome que l’on retrouve.

Le temps passant et les ennemis de la Bretagne se faisant toujours plus nombreux, Gradlon décide de renforcer les fortifications de Quimper. Mais Dahut, devenue une très belle jeune femme lui conseille de n’en rien faire et, à la place, d’ériger une véritable citadelle. Imprenable au milieu du lagon. Ainsi assiste-t-on avec émerveillement à la naissance de la ville étape par étape et il faut préciser ici que les dessins de Raquel Alzate sont toujours aussi soignés et rendent vraiment hommage à la ville.

L’ambiance entre rêve et réalité de la série est toujours palpable, car après tout c’est d’une légende dont il est question. Et le scénario de Rodolphe distille cette légende avec parcimonie à la manière d’un conteur au coin du feu.

En lisant entre les lignes, on distingue la raison du titre de ce tome. Car si on y voit Dahut prendre de plus en plus d’importance et d’influence, nul doute que son rôle dans la légende de la ville d’Ys prendra toute son ampleur dans le dernier chapitre. “Morgane la rouge” nous laisse ainsi sur le lagon à contempler ce qui sera la Baie des Trépassés et comme le disait l’évêque : une ville sans église est une ville sans dieu, et une ville sans dieu est une ville vouée à la damnation...



Scénario : Rodolphe Alzate - Dessins : Raquel Alzate - Editeur : Dargaud 
Série en cours - 2 tomes.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES