Melvile : L'histoire de Samuel Beauclair

. . 5 commentaires:
Samuel Beauclair est écrivain. C’est en tout cas ce que tout le monde pense après le succès de son premier roman : Une Saison. Et c’est également ce qu’il aimerait penser, ce qu’il aimerait être. Seulement, depuis plusieurs mois, il est confronté au célèbre syndrome de la page blanche.

Il vit reclus dans une petite ville au milieu de la forêt, dans le plus pur style des bourgades d’Amérique du nord. Et à part engloutir des bières, fumer comme un sapeur, ignorer les appels téléphoniques et se confronter à Sarah, il ne fait pas grand chose de ses journées. Et bien sûr, l’inspiration ne vient toujours pas…

De guerre lasse, il finit par répondre à une annonce pour des travaux de peinture, presque par hasard. Il fait alors la connaissance de Rachel et de David, son frère. Il se lancera dans cette activité à coeur perdu, y passant ses journées et finira par devenir amis avec eux. Délaissant totalement l’écriture et même Sarah, on le verra pourtant s’épanouir de plus en plus, retrouver goût à la vie et finalement affronter ses démons.

Il est beaucoup question des relations filiales dans cette bande dessinée, parfois de façon tacite, figurative quand à d’autres moment cela apparaît beaucoup plus littéralement. Du poids de la famille, du passé également. Samuel devra s’y confronter pour pouvoir tourner son regard vers l’avant.

Ce livre a été un vrai coup de coeur. Graphique d’abord tant le talent de Romain Renard est grand. Ses dessins et ses décors en sont troublants de réalisme. On croirait regarder de vielles photos argentiques de forte sensibilité : vous vous souvenez, ces photos qui ont ce gros grain qui fait perdre un peu en netteté. Et le scénario, l'enchaînement des cases sont dignes d’un court- métrage.

Melvile est une bande dessinée appelée à se développer, de l'aveu même de l’auteur, et on ne peut qu’être ravi à l’idée de se balader de nouveau dans les rue calmes et les paysages sauvages de cette région pour en découvrir les habitants, les “histoires”.

Pour ne rien gâcher, Romain Renard a eu la bonne idée d’en faire un ouvrage transmédia par le biais d’une application. On y retrouve une interview de l’auteur, des planches inédites, des fonds d’écrans mais aussi, et c’est là le plus bluffant, de la réalité virtuelle et une bande son à écouter pendant la lecture, composée comme une vraie bande originale de film. L’expérience va ainsi bien au delà du support papier même s’il reste le pivot de ces multiples points de vue.


 

Scénario & Dessins : Romain Renard - Editeur : Le Lombard. 


 

Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.




Get this Related Posts Widget

5 commentaires:

  1. Un coup de cœur que je partage moi aussi, même si je n'ai pas tout apprécié dans l'effet de mode "réalité augmentée".

    RépondreSupprimer
  2. Je comprend ce que tu veux dire mais si je connaissait le concept de réalité augmentée, je n'en avais jamais fait l'expérience concrète.
    C'était vraiment "magique" de voir une case de la page ainsi ciblée devenir un crayonné vous invitant à regarder l'intégralité de la page à ce stade de production.
    Lorsqu'on écoute l'interview de Romain Renard, on comprend bien que le but est d'étendre le champ des possibilités pour aborder l'univers de Melville tout en gardant la priorité au support papier. D'ailleurs si l'idée d'une application s'est vite imposée ce n'était pas le postula de départ.

    RépondreSupprimer
  3. En fait, ce qui m'a le plus gêné c'est de ne pas avoir accès à la bande originale (faite exprès pour s'adapter à la lecture).
    Ça m'a gêné d'autant plus qu'elle est gratuite avec une application mais payante pour le commun des mortels (même ceux qui ont acheté le livre dans lequel il est inscrit que c'est gratuit).
    Je trouve aussi dommage de faire une application pour immerger le lecteur de BD dans une ambiance et dans les "petits secrets de conception" si c'est pour ne pas la mettre à disposition de tous les lecteurs, mais seulement aux heureux détenteurs d'un iPad.

    A part ça (et je veux bien croire que ceux qui ont l'appli soient ravis du contenu) j'ai trouvé la bande dessinée vraiment superbe en tous points, un ton juste et un récit complet, avec une histoire pleine d'émotions et un dessin magique.

    Une déception sur le "merchandising" en somme, mais pas sur le contenu premier de la bande dessinée.

    RépondreSupprimer
  4. En effet, cela doit être frustrant. Je n'ai pas pu tester la solution Android, n'ayant pas d'appareil de ce type, mais elle existe et pourra peut-être répondre à ton attente.
    Les infos sont ici : http://www.melvile.com/#app
    Il y est précisé : "Pour les utilisateurs d'iPhone ou Androïd, les bonus de réalité augmentée sont accessibles via l'application gratuite Junaio."
    Et le site lui-même permettra de prolonger l'expérience, notamment avec les "chroniques"

    RépondreSupprimer
  5. Oui j'ai vu ça après coup.
    Je n'avais pas eu vent de l'existence de ce site lors de ma lecture. Il y a aussi la bande son dessus donc je pense que je relirai bientôt le livre pour l'apprécier et que j'irai de temps en temps voir ce qui s'y passe.

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES