Battling Boy - Paul Pope

. . Aucun commentaire:
Mégalopole infestée de monstres, Arcoplolis est protégée par Haggard West. Mais Sadisto, créature particulièrement perverse et retorse dont l’activité principale consiste à kidnapper les enfants, parvient à occire le Héros. C’est dans ce contexte de crise, alors que la ville, et surtout le maire, se cherche un nouveau défenseur et que les monstres redoublent d’activité, que Battling Boy se retrouve débarqué sur les contreforts d’Arcoplolis.

Battling Boy est le fils d’un dieu guerrier. En temps que tel il doit s'aguerrir aux arcanes du combat et son apprentissage, qu’il devra mener seul, passe par Arcopolis...Ou tout du moins par ses monstres. 

Pour tout équipement, il a une carte de crédit “invisible”, un trousseau de clef, une encyclopédie des monstruosités et douze T-shirts faits d’un tissu magique. Son premier monstre lui semblera tellement puissant qu’il demandera l’aide de son père. Celui-ci, depuis son monde, pulvérisera la menace avec un éclair. Dès lors, l’enfant sera portés aux nues, la ville en fera son nouveau protecteur, le maire son nouveau héraut...Mais la fille de Haggard, comme Sadisto pour d’autres raisons, ne voit pas l’arrivée de Battling Boy d’un bon oeil.

Pas de doute, dans Battling Boy, l’action est omniprésente. Le scénario de Paul Pope ne laisse que peu de temps morts, tout est rapide même dans les phases sans bataille. Les personnages, pour manichéens qu’ils soient, sont très bien construits. On ressent tout de suite la folie mais aussi la grande intelligence de Sadisto, la détermination de la famille West, la candeur et l'innocence de Battling Boy. Gageons d’ailleurs que cette candeur ira en s’amoindrissant au fil des tomes et que les jours du maire-marionnettiste sont comptés. Les dessins oldies dans leur style comme dans la colorisation sont très nerveux et nous plongent dans l’action sans fioritures.

Ce premier tome de Battling Boy ne se contente pas uniquement de nous présenter situation et personnages, il nous plonge directement au coeur de l’action et, cerise sur le gâteau, nous offre un rebondissement totalement inattendu sur les trois dernières pages. Un premier tome qui se dévore en un rien de temps malgré une belle pagination (plus de 200 pages), gageons que vous attendrez assurément le tome 2 avec impatience.



Scénario & Dessins : Paul Pope - Editeur : Dargaud 
Collection : Urban Indies - Série en cours - 1 tome. 



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUP DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES