Les Royaumes Du Nord

. . Aucun commentaire:

Orpheline, la petite Lyra a toujours vécue et a été élevée au sein du Jordan Collège, sous l’autorité du Maître. La seule famille qui lui reste est son oncle, Lord Asriel.  Ce dernier, aventurier, se montre rarement et alors qu’il est sur le point d’arriver au Jordan College, Lyria surprend un bien étrange manège : depuis une cachette qu’elle affectionne, elle voit le Maître verser du poison dans le vin préféré de son oncle. Sans une hésitation, elle sortira de sa cachette pour prévenir Asriel du danger qu’il court. Mais Lyria sera néanmoins renvoyé à sa vie de petite fille sans ménagement par Asriel.

La rebuffade sera dure à avaler mais elle se consolera vite en allant jouer en ville avec son ami Roger. Sur les docks ils se joindront aux enfants gitans pour rechercher Billy, le fils de Ma Costa, étrangement disparu. Persuadés qu’il s’agit des Enfourneurs, des voleurs d’enfants, tous ratissent la ville en vain. Le soir, en rentrant, Lyria constatera avec inquiétude que Roger n’est pas rentré de ses recherches. Elle n’aura cependant pas le temps de persuader les adultes du Collège que cela n’est pas normal qu’elle sera propulsée dans une réception mondaine lors de laquelle elle fera la rencontre de la fascinante Mme Coulter qui lui proposera, a sa plus grande joie, de l’accueillir comme assistante de ses rechercher...dans le Nord.

Avant de partir, elle se verra confier comme un trésor à ne dévoiler à personne un étrange objet à l’allure de boussole censé “lire la vérité”: l’aléthiomètre. Malgré ses précautions, Mme Coulter semblera se douter que le précieux objet est en sa possession et tentera de le lui dérober. Lyria aura tôt fait de s’échapper de ce piège et trouvera refuge chez Ma Costa qui l’emmènera sur le territoires des gitans des mers.  Et avec ce voyage en mer commencera pour elle le temps des révélations et des grands changements. L’aventure commence et les Enfourneurs n’ont qu’a bien se tenir.

Dessiné avec justesse par Clément Oubrerie (Aya de Yopougnon, Zazie dans le métro) et scénarisé par Stéphane Melchior-Durand, Le Royaume du Nord vous semble peut-être déjà familier. Et si je vous disait que dans le monde de Lyria, tout les humains ont un daemon, sorte  d’animal doué de parole, représentatif de son propriétaire et lié à ce dernier par un lien invisible ? Vous y voila, Le Royaume du Nord est le premier tome de l’adaptation en bande dessinée du célèbre roman jeunesse A La Croisée Des Mondes de Philip Pullman.

Tous ceux qui ont déjà lu le roman de l’écrivain retrouveront la BD de Gallimard avec bonheur. On y reconnaît tous les personnages au premier coup d’oeil, aidé en cela par les daemons de chacun. Les Royaumes du Nord est à la fois plus rythmé, faisant fi des longues descriptions indissociables du support d’origine, et très fidèle à l’histoire et à l’esprit de l’oeuvre de Philip Pullman. Et si besoin était de vous convaincre, il est bon de savoir que l’écrivain à accueilli avec beaucoup d’enthousiasme l’adaptation tant scénaristique que graphique que les deux auteurs lui ont exposé.

Scénario : Stéphane Melchior-Durand - Dessins : Clément Oubrerie 
Editeur : Gallimard - Collection : Fétiche - Série en cours - 1 tome.


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES