La Lune est Blanche

. . 1 commentaire:

L’Antarctique, continent de 14 millions de  kilomètres carrés recouvert de plusieurs kilomètres de glace et de neige est la terre de tout les extrêmes et le théâtre de "La Lune est Blanche". Yves Frenot, directeur de l’Institut polaire français Paul Emile Victor (IPEV), invite le dessinateur Emmanuel Lepage et son frère François, photographe, à participer au raid de ravitallement de la station franco-italienne Concordia depuis la base Dumont d’Urville, en Terre-Adélie.

Le voeux d’Yves Frenot est que les deux frères réalisent un ouvrage qui témoignerait du travail de ces scientifiques de l’extrême qui défient les conditions plus qu’hostiles de l’Antarctique pour faire avancer la science. Mais François et Emmanuel vont devoir payer de leur personne : non seulement ils seront soumis aux rigueurs du climat et à l’isolement des lieux comme tout les autres mais le raid ne prend pas de passager. S’ils veulent faire partie de l’aventure qui leur est proposée, il devront la faire en tant que dessinateur, photographe et...chauffeur .

Si l’aventure semble formidable, et l’est effectivement, elle ne se fera pas sans embuches. Car en Antarctique, on ne peut que se soumettre aux caprices des lieux. Entre retard d’embarquement sur le petit brise glace “Astrolab”, accès difficile en terre Adélie, changement de planning et vents catabatiques qui déferlent à plus de 200 km/h, Emmanuel et Francois verront parfois leur patience et leur endurance mises à rude épreuve avant d’arriver au Dome C.

Cette BD documentaire est formidable à lire, les auteurs l’ont pensé à la façon d’un carnet de voyage et nous content en voie off leur périple et l’histoire de ce continent méconnu. La justesse des propos et des dessins est fantastique, sans parler des photos qui parfois se mêlent aux  planches, où nous sont offertes dans de très belles doubles pages. Emmanuel et Francois nous font part de leurs doutes, de leurs états d’âmes sans fioritures et dressent un portrait touchant de tous ces hommes et femmes qui travaillent en toute humilité sur ce désert blanc.

Futropolis propose avec La Lune est blanche un beau livre autant qu’une BD. Rien que la couverture , dans le même esprit que  Voyage aux îles de la Désolation et Australes, précédents ouvrages de Emmanuel, est de toute beauté. Cette BD pleine d’informations et de beau paysages nous raconte aussi les relations qui lient ces hommes. Des liens forts et authentiques comme ne peuvent s’en créer qu’en ces lieux où les apparences n’ont plus leur place et où il faut être soi. 

Et pour ceux qui voudraient tenter l’aventure hors des livres, Futuropolis organise à l’occasion de la sortie de La Lune est Blanche, un concours avec voyage en Patagonie à la clé.

Scénario : Emmanuel et Francois Lepage - Dessins : Emmanuel Lepage 
Editeur : Futuropolis - One shot.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

1 commentaire:

  1. Ce livre est superbe. le mélange photo dessin est très intéressant puisqu'il permet de se raccrocher à la réalité et d'enlever un peu l'aspect fantasmagorique qu'il peut y avoir dans les dessins.
    Je préfère toutefois le printemps à Tchernobyl qui est juste magnifique. Ce livre est toutefois superbe et nécessaire car il parle d'un sujet peu décrit.

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES