Infinite Crisis - tome 1

. . Aucun commentaire:
Urban Comics a commencé la publication de la saga Infinite Crisis, un évènement qui a bouleversé l’univers DC Comics en 1985-1986. Il fait suite à Crisis on Infinite Earths (1985) et surtout à Crise d’Identité (2004).

Ted Kord, l’alter égo du super-héros Blue Beetle, voit un de ses entrepôts dévalisé et l’argent de ses comptes en banque siphonné. Les autres héros étant indifférents à ses problèmes, il mène l’enquête seul et met à jour un vaste complot mis au point par Maxwell Lord, qui a pris la tête de l’organisation Checkmate. Une révélation qui causera sa perte. Et ses coéquipiers de la Ligue de Justice, à commencer par Booster Gold et Wonder Woman, finiront par suivre ses traces mais se heurteront à forte opposition.

Batman, ayant eu son esprit partiellement effacé par ses coéquipiers de la Ligue de Justice, avait bâti un satellite appelé l’Oeil pour surveiller les activités méta-humaines. Mais celui-ci lui a été volé par Checkmate, qui a également le pouvoir de transformer des milliers d’humains normaux en machines de guerre surpuissantes, nommées OMAC !  L’ombre de Jack Kirby flotte donc sur ce début de cycle, les inventions du King étant revues et modifiées pour s’intégrer à ce début d’event.

Au menu, des héros mal en point. Notamment les moins puissants, comme Blue Beetle ou Booster Gold, qui ont bien du mal à exister dans l’ombre des Superman ou Batman. Mais aussi des scissions entre les différents groupes de l’époque. Chacun ayant des vécus différents, ce qui cause des frictions entre des héros qui n’ont ni l’habitude de travailler ensemble, ni les mêmes affinités. Une sorte de conflit de générations, en somme. Sans parler de la paranoïa de Batman, aiguisée par la rancoeur d’avoir été manipulé par ses collègues. Alors forcément, quand un manipulateur comme Maxwell Lord prend le contrôle mental de Superman, cela conduit Wonder Woman à des mesures extrêmes.

Un récit noir qui se révèle passionnant dans ce début de cycle, titré en V.O. Countdown to Infinite Crisis et OMAC Project, avec de vrais modifications de l’univers DC et des héros perturbés. Voici le menu de ce premier tome qui, s’il souffre un peu de la cassure liée à des épisodes de Superman qui s’intercalent pour amener du background, se révèle très agréable à lire.



Scénario : Collectif - Dessins : Collectif - Editeur : Urban Comics 
Collection DC Classiques - Série en cours - 4 tomes.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES