R.U.S.T.

. . Aucun commentaire:
Luca Blengino, scénariste notamment des 7 merveilles, d’un Sam & Twitch et de Chroniques de Spawn, et Nesskain, dessinateur du Cercle, signent le premier tome d’un triptyque SF sur fond d’invasion monstrueuse et de quasi-extermination de l’humanité. Ça s’appelle R.U.S.T., et l’acronyme mérite quelques explications.

Le 27 septembre 2075, le premier S-Cat, que l’on nommera par la suite White Strike, apparaît en Antarctique. Dans les jours qui suivent, de nombreux autres monstres de la même espèce émergent des différents endroits du globe. En une semaine ils feront plus d’un milliard de victimes. Il faudra de nombreuses années avant de trouver une arme efficace contre ces créatures mi-organiques mi-mécaniques. Et encore, efficace est un bien grand mot…

25 ans après, la population terrestre se réduit à 500 millions d’individus, vivant reclus dans douze mégalopoles souterraines. Le dernier pilote de R.U., pour Robot Unit, sorte de gigantesque robot et arme providentielle, vient de mourir et les estimations les optimistes laissent 6 ans d’espérance de vie à l’espèce. Reste une ultime solution : aller puiser dans la Black List et confier les R.U. à quelques uns des criminels les plus dangereux de la planète. Car un R.U. ne se pilote pas, il faut faire corps avec lui et avoir une compatibilité génétique quasi-totale. Ces psychopathes sont les derniers.

Le récit démarre par une mission de sauvetage dans le désert et par la vision d’une main robotisée géante. Cette scène donne le la : on est dans du grand spectacle. Le rythme est soutenu, les scènes de combats efficaces et on apprécie les quelques flashbacks pas trop envahissants. Car le pitch pouvait laisser craindre un peu trop de sensationnalisme : on s’attend à voir en long et en large les crimes commis par les blacklistés. Il n’en est rien : tout ce qui nous est donné à voir sert l’action.

C’est le très bon point de ce premier tome : les éléments se mettent en place rapidement et on avance à grands pas dans l’histoire. Les dessins de Nesskain sont soignés et on attend avidement le prochain S-Cat. Un bon petit cliffhanger vient clore le tout. Des éléments simples, mais fichtrement efficaces.

Ce premier tome de R.U.S.T. est une excellente entrée en matière. C’est prenant, kiffant, rythmé. Les quelques indices laissés en chemin augurent une suite passionnante et haute en couleurs. Attendue pour début 2016. 



Scénario : Luca Blengino - Dessins : Nesskain - Editeur : Delcourt
Série en cours - 1 tome.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES