Golem

. . Aucun commentaire:
A Rome et comme dans toute l'Italie, qui fait désormais partie de la Zone Eurasia, la paix règne, le niveau de vie de chacun est aisé, les maladies les plus graves se soignent aussi bien qu'un simple rhume.

Steno est un lycéen comme les autres si ce n'est qu'il vit en 2030 dans un monde hyper-connecté où les publicités, interactives et personnalisées, ne vous lâchent pas d'une semelle et cela dès votre réveil. Imaginez : vous ouvrez les yeux, une publicité analyse votre sommeil avant de vous vanter un soin cosmétique, vous vous brossez les dents, on vous conseille de renouveler votre stock de dentifrice tout en vantant ses mérites.

La moindre surface est un écran potentiel, une table, un miroir, la vitre d'une voiture. Pour autant Steno reste distant de cette société de consommation où la rhinoplastie se fait aussi facilement qu'un brushing. Assez solitaire, il n'a qu'une amie, Rosabella, la fille du Premier Ministre Clio Filagone.

Tout ne pouvant être parfait, le gouvernement du président Oudeis, à la solde des corporations, a également ses opposants : Le Shorai. Et le choc des cultures va avoir lieu au détour d'un embouteillage : alors que les véhicules de la mère de Steno et de Filagone sont stoppées côte à côte, une attaque du Shorai conduit à l'enlèvement de Clio et Steno alors que Rosabella et Edea, la mère de Steno sont conduits en quartier de haute sécurité pour y être entendus comme témoins privilégiés.

Une fois dans le repère du Shorai, Steno se rend vite compte que les apparences sont trompeuses à bien des égards. Alors que le monde s'ouvre sous un nouveau jour pour lui, le gouvernement, de son coté, est face à une situation incroyable : une mystérieuse entité venu de nulle part au cours de l'affrontement entre forces de l'ordre et Shorai et disparue tout aussi mystérieusement affole le président et les scientifiques. Ce golem semble finalement être à l'origine de bien des secrets...

Golem fait partie de ces bandes dessinée au scénario fouillé, à plusieurs niveaux de lecture. Et le style graphique est vraiment raccord avec ce constat puisque ce trait de caractère se retrouve souvent dans les productions asiatiques. Il faut dire que LNRZ, alias Lorenzo Cecotti, est entre autre un passionné de chara-design japonais.

Un récit travaillé et futuriste qui force le lecteur à s'interroger, tant sur cette société que sur les personnalités qu'on y croise. En espérant ne jamais connaître une telle intrusion des médias et publicités dans notre intimité.




Scénario et Dessins : LNRZ - Editeur : Glénat - Collection : Glénat Comics - One Shot.


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES