Melvile : L'Histoire de Saul Miller

. . Aucun commentaire:
Melvile, petite ville de moins de 500 âme niché au cœur de la foret. C'est là, dans sa ville natale, qu'est venu prendre sa retraite Saul Miller. Ce fils de restaurateurs qui tenaient le "Relais des Draveurs" avait quitté Melvile pour étudier à l'université et y devenir Professeur au département d'Astrophysique.

Pourquoi alors être revenu dans cette ville de "bouseux et d'illettrés", surtout pour y habiter en pleine foret et se mêler le moins possible aux autres ? Seul Paz et sa fille Mia, 11 ans, ont trouvé grâce à ses yeux ainsi que le couple Bontemps, Beth et Daniel. Paz est serveuse à La Caverne, le seul Bar de la ville. Et c'est avec joie que Saul aide Mia à faire ses devoirs et la garde lorsque Paz doit faire des heures supplémentaires le soir.

Ainsi, après quelques heures de cours à la maison, Saul poursuit-il son enseignement durant de longues balades en foret en abordant divers sujets tels que les astres et le fait que la lumière qu'on en voit nous entraine à travers le temps...

La vie si paisible et agréable du vieux Saul Miller, le Prof comme on l'appelle ici, va cependant basculer lorsque deux chasseurs vont vouloir passer par le chemin qui traverse sa propriété. Le Prof va alors être confronté à son passé, à l'image même que les habitants de Melvile peuvent lui renvoyer de ce qu'il est.

Comme promis, Romain Renard nous ramène à Melvile à la même période que pour le tome 1 mais nous conte l'histoire d'un autre habitant. Ce tome peut néanmoins se lire totalement indépendamment du précédent mais les lecteurs de ce dernier repèreront facilement les allusions semées par l'auteur. Grace aux personnages commun aux deux tomes, un réseau relationnel se crée et on se plait à parcourir la carte pour en tracer la toile. Les dessins de Romain Renard sont toujours aussi beau et on retrouve ce qu'il convient désormais d'appeler "l'atmosphère Melvile".

Si L'Histoire de Samuel Beauclair parlait de filiation, celle de Saul Miller parle, elle, de vérité et de culpabilité. Car c'est bien la culpabilité qui ronge Saul, la culpabilité d'avoir menti. A ses parents, aux habitants, à ses amis et finalement et même si ses intentions étaient bienveillantes, à lui même. Melvile est toujours aussi riche et gagne en profondeur grâce au concept même de la collection, la(les) suite(s) ne devrai(en)t que l'enrichir.



Scénario & Dessins : Romain Renard - Editeur : Le Lombard - Série en cours - 2 tomes.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES