Orphelins 4. War Pigs

. . Aucun commentaire:
Le quatrième tome de Orphelins se concentre cette fois sur le présent, les flashbacks sont moins fréquents et plus généralistes. Il faut dire que M. Ringo crève l'écran, si ont peut parler ainsi à propos d'une bande dessinée. On se retrouve au cœur d'un tome très rythmé dans lequel Ringo, alias Pistolero, le plus rentre dedans de nos Orphelins "augmentés", fait montre de toute ses capacités et de son caractère en acier trempé. Ce n'est pas pour rien que Boy Scout le décrit comme un guerrier né.

L'équipe mais aussi les leaders de l'opération à l'origine de la formation des enfants, le colonel Nakamura et le professeur Juric, vont être mis à rude épreuve. 

Au fil de l'histoire, le scénariste a laissé des indices pour titiller la curiosité des lecteurs. Indices qui ont certainement conduit tout un chacun aux mêmes doutes. A l'occasions de révélations qui devraient confirmer ces doutes, chacun des protagonistes, pris dans un quasi huit clos va devoir digérer les informations et réagir en conséquence.

Le scénario de Robert Recchioni est toujours aussi travaillé et énergique. Avec War Pigs, on ressent comme une montée d'adrénaline : le rythme est rapide et ne ralentis quasiment pas au cours de la lecture. Même les flashbacks, pourtant plus descriptifs, se liront rapidement. Comme le lecteur faisait le choix inconscient de ne pas laisser la dynamique se briser. Sur ce quatrième tome, les graphismes de Giorgio Santuccu et Davide Gianfelice s'écartent un peu de cette unité décrite sur les précédents opus. Cela reste cependant peu visible, d'autant que la colorisation garde les tons propres à la série.

Orphelins, War Pigs est fidèle aux trois premiers tomes de la série de Glénat Comics : de la science fiction, de l'aventure et de l'action. Un quatrième épisode qui nous offre un cliffhanger qui entretien cette envie de lire la suite qui nous assaille à chaque fin de tome. Il reste encore deux tomes avant de conclure la série et assurément bien des surprises à lire.



Scénario : Robert Recchioni - Dessins : Giorgio Santuccu/Alessandro Bignamini/Davide Gianfelice - Editeur : Glénat - Collection : Glénat Comics - Série en cours - 4 tomes.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES