Orphelins 5.Le Coeur dans l'Abime

. . Aucun commentaire:
"Le cœur dans l'Abime" est le cinquième tome sur six de la série Orphelins. La montée d'adrénaline initié dans le tome précédent, "War Pigs", se confirme ici. On retrouve tous nos soldats, jeunes hommes à peine sortis de l'adolescence pendant laquelle ils furent "augmentés", à l'issue même d'un recrutement et d'entrainements impitoyables alors qu'ils n'étaient que des enfants. Après les avoirs suivis dans leur camp d'entrainement terrestre puis dans le conflit spatial sur la planète même des "Hostiles", c'est dans un huit clos dans le vaisseau amiral de la flotte que nous allons suivre les acteurs de Orphelins.

Les évènements sont tels dans cet opus qu'il serait bien difficile de le résumer sans en dévoiler les ressorts. Difficile également, et pour les mêmes raisons, de ne pas vous spoiler si d'aventure vous lisez cette chronique alors que vous n'avez pas lu les tomes précédents.

Robert Recchioni semble avoir gardé le meilleur pour la fin d'Orphelin, à l'image d'un feu d'artifice et son bouquet final. Si le principe narratif reste le même : l'intrigue est relevée par des flashbacks qui donnent une grande profondeurs aux personnages (qu'il s'agissent des orphelins, du colonel Nakamura ou du professeur Juric), Roberto Recchioni met ici un stop à l'aventure pour nous offrir un épisode centré sur l'action. Et pour encore mieux surprendre, c'est au milieu de toute cette action que l'on en découvre le plus sur les émotions et sentiments des Orphelins. 

Au dessin, on retrouve Gigi Cavenago et Werther Dell'edera qui officiaient respectivement sur les tome 2 et 3, ainsi que Matteo Cremona, nouveau venu sur la seconde partie et qui, comme tous depuis le début, a su conserver l'unité graphique de la série avec brio.

Encore une fois la série de Glénat Comics fait mouche. Alors que le prochain tome la clôture, bien malin qui saura prévoir la fin d'Orphelins. Le scénario toujours surprenant et la qualité graphique remarquable au vu du nombre de dessinateurs intervenant sur le projet font de Orphelin une série à ne pas manquer pour qui aime la BD de science fiction.


Scénario : Robert Recchioni - Dessins : Gigi Cavenago / Werther Dell'edera / Matteo Cremona - Editeur : Glénat - Collection : Glénat Comics - Série en cours - 5 tomes.


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES