Fruits Basket - Natsuki Takaya

. . 12 commentaires:
Tohru Honda est orpheline, après avoir vécu un temps chez son grand-père, elle habite seule dans une tente sur un terrain qu’elle croit inhabité. Quelle n’est donc pas sa surprise quand sur la route du lycée elle y découvre une maison appartenant à la famille Soma. Elle connaît d’ailleurs l’un des membres, Yuki, qui est dans la même classe qu'elle. Un soir, un glissement de terrain détruit la tente de Tohru et elle se retrouve obligée d’accepter la proposition de Yuki et de son cousin Shiguré, qui désirent l’accueillir chez eux.

Elle fait rapidement la connaissance de Kyo, un peu brutalement, celui-ci faisant son apparition en transperçant le toit. Très énervé il provoque Yuki en duel. Apparemment ils ne s’entendent pas très bien ces deux-là….

Tohru apprendra bien assez tôt, par une de ses maladresses, la terrible malédiction de la famille Soma : ceux-ci sont possédés par les esprits des animaux des signes du zodiaque chinois. Chacun d’entre eux ayant le signe qui lui est propre. Ils se transforment en leur animal respectif quand ils entrent en contact avec une personne du sexe opposé. C’est ainsi qu’on découvre que Shiguré est l’esprit du chien, Yuki du rat et Kyo du chat. Voilà pourquoi ils ne s’entendent pas !

Elle découvrira par la suite les autres membres de la famille, qui apparemment portent un secret bien lourd et douloureux...


Ce manga est très frais. Malgré ce que l’on pourrait en penser au départ, ce n’est pas du tout niais et les personnages sont extrêmement attachants.

Les dessins sont typiques du shôjo manga, très fins et bien maîtrisés. Les personnages masculins sont tous particulièrement beaux pour le peu qu’on aime les torses imberbes et très minces (limite androgyne pour certains d’entre eux).

Natsuki Takaya nous entraîne dans un récit d'une grande sensibilité, répondant aux nombreux codes du shôjo : de l'amour, de l'amitié, des bons sentiments et un côté très Kawaii. Certains passages sont même très tristes et émouvants, beaucoup de personnages étant à fleur de peau.

Et même si parfois la naïveté de Thoru peut énerver, le panel de personnalités présenté dans ce manga offre bien des perspectives. L'histoire a aussi son lot de moments assez drôles, surtout lors des contact des garçons avec le sexe opposé (de nombreuses transformations involontaires et à des moments pas tout à fait opportuns).


Fruits Basket est une série très mignonne et agréable, à conseiller plutôt à un public féminin ou aux habitués du genre.


Scénario & Dessins : Natsuki Takaya
Editeur : Delcourt - Série Terminée – 23 tomes.

© 1998 by Natsuki Takaya/ HAKUSENSHA Inc., Tokyo


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.

Get this Related Posts Widget

12 commentaires:

  1. personnellement, je ne suis pas très manga Shôjo, mais je suis restée scotchée à Fruit Basket. J'aime beaucoup ce manga. Même si c'est vrai que l'héroïne peut paraitre vraiment trop naïve de temps en temps. Mais l'histoire est bien écrite et les sentiments variés.

    RépondreSupprimer
  2. C'est un peu mon cas également. En Shôjo à part Fruits Basket, Mars et les œuvres de Yazawa je n'en lis pratiquement pas. Le style a beaucoup de mal à se renouveler en dehors des classiques du genre. Mais celui là est vraiment attachant.

    RépondreSupprimer
  3. tout à fait d'accord. Au fait, je t'ai mis en lien chez moi. un blog qui parle de BD, ça me plait bien :)

    RépondreSupprimer
  4. Merci beaucoup c'est gentil :)

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, je ne suis pas du tout d'accord avec toi, Fruits Basket est un manga au style Shojo mais qui peut plaire aux garçons surtout grâce à son histoire adulte (mais qui parait enfantin au premier abord)et ses personnages fouillés pour preuve au Japon, le manga est acheté par des filles et des garçons (de manière égale). Il ne faut pas mettre le style Shojo dans la case Filles/Garçons sensibles.

    Mon premier commentaire sur ton blog et déjà je râle, je suis désolé =)

    RépondreSupprimer
  6. Salut Cultiste,

    Ta remarque est pertinente, mais si tu regardes bien en bas du billet je dis "ou aux habitués du genre" sous entendu les gars qui n'ont pas "peur" des Shôjo parce que à la base catalogué "pour filles".

    Je ne pense pas qu'un garçon commencera à s'intéresser aux mangas par un shôjo (possible mais peu probable) il lira plutôt du Shonen et s'intéressera ensuite aux Shojo qui ne sont bien sur pas exclusivement féminins. Je connais d'ailleurs beaucoup de garçons qui adorent Nana pour ne citer que cet exemple ;o)

    En bref je n'ai pas voulu généraliser, désolée si c'est l'impression que cela à donné :o)

    RépondreSupprimer
  7. Il y a des garçons qui ont peur des Shojos ?
    les pauvres ^^
    Il faut leur recommander le dessin animé qui reprend le début du manga et qui est d'excellente qualité.

    -"aux habitués du genre" est une expression utilisée avec dédin (je me doute que ce n'est pas ton cas)par certains médias pour qualifier des gens qui ont des goûts littéraires/cinéphiles "différents" (mauvais, de seconde zone, etc...), je ne supporte donc pas cette expression.
    Pour me faire pardonner je met ton blog dans mes liens ;o)

    RépondreSupprimer
  8. Oui je trouve d'ailleurs le DA plus drôle que le manga. Désolée pour l'expression, c'est vrai que selon comment on la prend cela peut paraitre péjoratif (j'essayerai de m'en souvenir).

    Merci pour le lien :o)

    RépondreSupprimer
  9. Je fais parti des garçon qui ont peur du Shojo! Oui je lis pas mal de Shonen, un peu de Seinen,; mais je suis très réticent à ce genre.

    Oui le coté "typé filles" ne m'attire guère mais j'ai un gros préjugé sur le contenu. J'ai peur de m'ennuyer et trouver ça un peu niais. Je suis peu sensible au coté Kawaii des mangas (sauf Chopper).

    Mais ton article me faire réfléchir quand même.

    RépondreSupprimer
  10. @Kameyoko : Si tu veux essayer du Shojo en évitant le côté Kawaii je te conseille Mars de Fuyumi Soryo (critique à venir prochainement) Dans lequel au-delà de l'histoire d'amour se cache une histoire très profonde et psychologique (série terminée).

    RépondreSupprimer
  11. Si je puis me permettre, ce manga est excellent. J'ai regardé l'anime jusqu'au bout, une fin très émouvante.

    RépondreSupprimer
  12. Bien sûr que tu peux te permettre Aurélie ;o)
    Les commentaires sont là pour s'exprimer et donner son avis. Merci pour ta contribution.

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES