Slam Dunk ou le basket selon "Sakuragi le génie"

. . 6 commentaires:
– "Un manga sur le basket ?
– oui mais tu verras pas besoin d'aimer le basket pour lire Slam Dunk,
– mais en fait c'est un peu le Olive et Tom du basket quoi ?
– non, non, tu verras c'est bien plus drôle et les dessins sont magnifiques ! ".

voilà à peu près ce que l'on m'avait dit la première fois que j'ai entendu parler de Slam Dunk.

"Bon en plus c'est une série longue, mais elle est terminée... allez je vais me laisser tenter par les deux premier tomes et on verra bien... ".

Voici le pitch :

Sakuragi Hanamichi est un jeune lycéen assez rebelle avec ses cheveux rouges coiffés style "Fonzie" dans "Happy Days" et son caractère à ne pas se laisser faire et foncer dans la bagarre quand on le cherche. Mais c'est un rebelle au grand cœur qui ne cesse de se prendre des râteaux avec les filles. 


Un jour il tombe littéralement amoureux de Haruko Akagi, mais cette dernière ne jure que par les sportifs, en particuliers les basketteurs...et surtout pour Rukawa un des membres du club du lycée. N'y connaissant rien au Basket, pas même la moindre petite règle, Sakuragi va tout faire pour pouvoir intégrer le club et tenter d'impressionner Haruko...

Ceci n'est que le résumé d'une longue série, peuplée d'entraînements, de matchs et d'humour...



Et bien pour tout vous dire j'ai dévoré les 31 tomes du manga de Takehiko Inoue !

Sakuragi est un personnage haut en couleurs, très drôle et très attachant. Et les matchs sont tellement bien retranscrits qu'il y a un suspense incroyable entre chaque page.

En plus Inoue est un grand artiste, ses dessins sont magnifiques. Lors des premiers tomes ce n'est pas encore représentatif, mais plus on avance et plus il atteint une maîtrise et une finesse exemplaire. L'humour parfois loufoque des premiers tomes s'estompe un peu au fil de l'aventure, pour prendre un ton plus sérieux lors des hautes compétitions qui attendent nos héros.

Alors qu'au début ce sont ces gags qui m'avaient fait continuer le manga, c'est l'affection pour les personnages et l'attrait pour le basket que nous transmet ici Inoue qui m'a fait continuer.

On ne m'avait pas menti : nul besoin d'aimer le basket pour lire Slam Dunk. C'est Slam Dunk qui vous fera aimer le basket ! (tout du moins le temps de ses 31 volumes ;o))



Scénario & Dessins : Takehiko Inoue - Editeur : Kana - Série Terminée – 31 tomes.

© 1991 by Inoue Takehito / SHUEISHA INC.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.

Get this Related Posts Widget

6 commentaires:

  1. Non, pas les Olive et Tom, mais les Jeanne et Serge du basket ! ;o)

    Rhooolalaa, Jeanne et Serge, c'était énorme.
    Déjà, t'aimais pas le volley, c'était pas grave, on savait pas qui c'était Serge, on s'en foutait aussi, mais les matches... pfiouuu, c'est bien simple, moi à l'époque je ne jurais que par le Tonnerre de l'Aube (technique d'un des Saints d'Athéna) et le smash de Jeanne.

    RépondreSupprimer
  2. Jeanne et Serge et son générique en français trop horrible : "Dans les yeux de Serge, Serge, Seeeeeeerge !"

    Non, moi j'adorais Mark Landers d'Olive et Tom... et Albator aussi (trop sexy la cicatrice :p)

    RépondreSupprimer
  3. @ Neault : Jeanne et Serge c'était bon ça avec les Peguy Hayaze, Marie Takigawa (où comment mélanger prénom bien français et nom japonais). En tant que volleyeur avec le recul c'est souvent irréaliste mais c'était bon.

    J'adore les mangas de sports, mais je n'ai jamais franchi le pas avec ce Slam Dunk, je ne sais pas pourquoi.

    Je vais peut être voir avec 2 tomes.

    Par contre la tenue fait grave penser aux Bulls

    S'il se situe au niveau des Ippo, Jeanne et Serge, et autre Eyeshield pourquoi pas

    RépondreSupprimer
  4. Bien vu pour les Bulls, Inoue a effectivement rendu hommage à l'équipe de Chicago dont il est fan au travers de l'uniforme de l'équipe de Sakuragi et Rukawa. Le jeu de Rukawa ressemble d'ailleurs beaucoup à celui d'un certain Michael Jordan...

    J'avais essayé Eyeshield, mais je n'avais pas trop accroché, il faudrait peut être que j'essaye en anime il parait que c'est pas mal.

    RépondreSupprimer
  5. Je me demande qui te faisait les premiers commentaires que tu as cité... ^_^

    Ahhhh, Slam Dunk, que du bonheur...
    De la bonne humeur, des personnages humains et charismatiques (à part Haruko qui fait vraiment cruche, vive Aya !), un dessin parfaitement maîtrisé en dehors des baskets que Inoue a toujours détesté dessiner, du suspens...

    Et en dehors du fait de voir des japonais de 1m87 qui dunkent facilement, on est très loin du détournement du sport sauce Olive et Tom, Jeanne et Serge ou Eyeshield.
    Slam Dunk respecte scrupuleusement les règles du basketball et ses joueurs respectent les règles de la gravité !

    RépondreSupprimer
  6. "Je me demande qui te faisait les premiers commentaires que tu as cité... ^_^"

    Un grand blond qui m'a fait dépenser pas mal d'argent en mangas il y a quelques années... Et quelque chose me dit qu'il n'a pas fini de me faire exploser mon budget ;o)

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES