De 7 à 77 ans

. . 10 commentaires:
Tel qu'était décrit Tintin "Le magazine des jeunes de 7 à 77 ans", il ne devrait pas y avoir d'âge pour lire de la bande dessinée. Chez moi on n'a même pas attendu que je sache lire pour me coller une BD entre les mains. Comme vous pouvez le constater cela laisse des séquelles ;o)

Mais les a priori ont la vie dure. Il suffit de regarder la tête des gens que vous croisez en sortant d'un buraliste avec le dernier Spider-Man sous le bras. On le voit rien qu'à leur regard, ils pensent qu'on a dû l'acheter pour le fiston ou le petit frère, mais que nous n'avons certainement plus l'âge de ce genre de lectures.

Étonnamment ce sont parfois les mêmes qui se ruent dans une salle obscure dès qu'un film de super-héros sort sur les écrans... Comme si le média faisait une différence. Les caissières de la presse où j'achète mes comics s'y sont habituées et c'est maintenant avec un regard complice qu'elles me tendent les sorties de la semaine à peine ai-je franchis le seuil du kiosque.

Mais les super-héros ne sont pas les seuls concernés. J'en parlais encore hier avec un passionné, contrairement à ce qu'on pourrait croire, il n'est pas rare de trouver des personnes de la quarantaine (voir plus...) qui lisent les aventures du Petit Spirou. Eh oui, les "p'tits mickey" ce n'est pas que pour les enfants ! Je ne parle même pas de l'image déplorable qu'a le manga vis-à-vis de certains, qui pensent qu'une fois passé les quinze ans d'âge cette lecture n'est plus pour nous. Nombre de bibliothécaires vous le diront, encore beaucoup de parents ont du mal à ce que leurs enfants lisent trop de bande dessinée et la pense avilissante.

Pourtant, ne parle on pas de neuvième art ? Un dessin ou un texte peuvent être une œuvre à part entière mais si on les unis ils perdent toutes leurs qualités ? Bien sûr je ne généralise pas, certains ont l'esprit suffisamment ouvert pour ne plus faire de distinctions de ce genre. Mais quand même. Quand j'avais 18 ans, je me disais qu'avec le temps cela irait mieux, que les BD se démocratiseraient et que je pourrais les lire tranquillement une fois adulte sans que cela ne paraisse gamin.

Alors oui, cela va quand même de mieux en mieux. Grâce aux films peut être et aussi à la génération "club do" qui devient parent et baigne encore dans cette culture. Peut être qu'un jour ce média sera reconnu à sa juste valeur et que certains titres dignes des plus grandes œuvres littéraires seront enseignées à l'école. Pourquoi pas ?

Et vous ? Constatez-vous aussi parfois un étonnement quand vous apprenez à autrui que vous lisez "encore" de la bande dessinée ? Planquez-vous votre magazine X-Men entre les pages de "l'équipe" ? Mettez-vous une jaquette de livre à votre manga pour le lire dans le métro ?


© Les illustrations de cet article sont la propriété des éditions Dupuis et Panini Comics

Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

10 commentaires:

  1. oui et on le remarque encore plus quand on sort de chez le libraire en costume de spider man... les gens sont d'une intolérance!
    c'est comme tout j'imagine, tout ce que nous ne connaissons pas et qui nous permet de juger facilement, de ranger dans des cases pour se rassurer, ce qui nous permet de sortir nos idées prémâchées et rassurantes. Nous le faisons tous envers quelque chose j'imagine, et ça demande de l'entraînement de rester total open mind (ui, l'esprit ouvert veux-je dire!).

    RépondreSupprimer
  2. Perso je ne les planque pas, mais ça me fait rire de voir la tête des gens parfois; surtout quand je l'achète juste en sortant du boulot avec le costard! Ca le fait. Cela dit, le costume de Spidey c'est pas mal aussi, d'ailleurs je l'ai testé la semaine dernière pour mes 30 ans: un peu moulant, mais seyant.

    RépondreSupprimer
  3. Je connais quelques mecs qui bossent en costard et trainent dans le comics shop du coin pendant leurs heures de boulot... cela fait son petit effet la cravate au milieu des figurines et des posters ;o)

    RépondreSupprimer
  4. Ce qui m'abasourdit c'est qu'il y a encore des gens qui croient que la BD est réservée aux enfants et que si on en lit on n'est décérébré...

    RépondreSupprimer
  5. "La véritable question est : la BD, est-elle nocive ou pas ? Si vous voulez une génération illettrée mi-section d'assaut, mi-chair à canon, alors c'est parfait : vive la BD !"

    Dr Fredric Wertham,
    Auteur de "Seduction Of The Innocent"
    et créateur du comic code, 1954.

    (citation retrouvée sur la page de garde du premier tome 1 de Mutafukaz)

    RépondreSupprimer
  6. Wertham a ensuite mis un peu d'eau dans son vin après cou mais il a été effectivement responsable de beaucoup de tracas pour l'industrie américaine.

    Je suis par contre trop étonné de voir une telle question se poser en France, pays où la BD est célébré assez régulièrement dans les médias.

    Les comics de super héros, plus particulièrement, sont peut être plus sujet à des remarques mais de mon côté je n'ai pas constater de regards médisant quand je sors avec un épais paquet de comics.

    Il y a toujours des réticences sur le manga de la part des medias en mal de controverse mais le mal est tout de même bien derrière nous par rapport à la grande époque des articles de Pelerin Magazine sur l'impact de Akira sur les enfants (sic) ou de livre comme "A cinq ans, seul avec Goldorak".

    RépondreSupprimer
  7. Comme je le dis dans l'article ça va de mieux en mieux, mais demande leur avis a des bibliothécaires par exemple.

    De mon côté il m'arrive encore d'avoir des regards étonnés quand je dis me consacrer à un blog sur la BD. Pour la franco-belge ça va encore, mais le comics et surtout le manga sont encore très mal jugés.

    Après cet article ne parle pas de ma seule expérience, mais de plusieurs recueillies auprès d'autres passionnés.

    RépondreSupprimer
  8. Je suis bibliothécaire et j'ai oui dire qu'une bibliothèque spécialisé BD allait ouvrir sur Paris, le maire étant très fan. C'est d'ailleurs pour cela que je posais ma question sur twitter sur la région où tu vivais car dans la région parisienne je n'ai pas constaté de grand problème. J'ai aussi grandi dans une ville où la bibliothèque municipale investis dans un large choix de BD pour adulte et où j'ai pu emprunter Watchmen quand la série avait été publié chez Zenda.

    Je suis tout à fait disposé à te croire et je ne remets pas en cause ton témoignage mais plutôt l'universalité supposé qu'il implique en France. Les Etats Unis ont beaucoup plus de problème de ce point de vue et les auteurs perçoivent la France comme un eldorado de la BD justement car nous acceptons beaucoup plus ce medium.

    RépondreSupprimer
  9. Il est question ici de cas isolés, je ne vis heureusement pas entourée d'intolérants ! ;o)

    Désolée si j'ai donné l'impression de faire une généralité.

    RépondreSupprimer
  10. On devrait faire lire Watchmen, Blacksad et xxxHolic a ces gens puis leur demander s'ils trouvent toujours que la BD c'est "pour les enfants".

    Je suis d'accord avec ton analyse sur cette mauvaise image. C'est lamentable et il faut tenter de résister. Surtout, ne pas culpabiliser de lire ce média.

    Quand à cacher les mangas qu'on lit dans le métro ? Jamais !

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES