SOS Bonheur - Griffo/Van Hamme

. . Aucun commentaire:
Il y a des BD dont on entend toujours parler en des termes très élogieux, les qualifiants de "cultes" et "d'indispensables". Puis le temps passe. Et un jour, lors de la balade hebdomadaire à la librairie, on tombe sur une nouvelle édition qui rappelle à notre mémoire tous ses adjectifs si flatteurs. Il est temps de découvrir enfin si toutes ces critiques n'étaient qu'exagérément enthousiastes ou si effectivement nous tenons là un chef d'œuvre.

Le thème tout d'abord. Ecrit à la fin des années 80, les contextes socio-politiques développés ici sont tout à fait visionnaires et le temps les a rendu encore plus d'actualité.

SOS Bonheur n'a vraiment pas à rougir de la référence de 1984 d'Orwell avec lequel certains le compare.

Au cours de six petites histoires nous découvrons le mode de vie des habitants de l'état Providence. Ils profitent de l'assurance médicale unifiée, qui permet à chacun de bénéficier de soins et de médicaments en échange d'un tiers de son salaire et du respect des lois strictes qui le préserveront de tomber malade. Leurs vacances sont organisées par l'état tout au long de l'année, fini les embouteillages et les campings bondés, chacun peut aller changer d'air une fois par an quel que soit son revenu. Ils sont munis d'une carte unique faisant office de carte d'identité, permis de conduire, carte d'allocations mais aussi carte bancaire.La natalité est contrôlée et si vous naissez en dehors des quotas vous serez un "illeg" et n'existerait pas aux yeux de l'état. De même si vous vous faites déregistrer du grand fichier central, c'est la mort civile.

Beaucoup de concepts sont ainsi détaillés intelligemment au fil des récits. Certains sont même en train de pratiquement devenir monnaie courante de nos jours et font froid dans le dos. Derrière cette société où tout a été pensé pour tenter de rendre les gens heureux, le prix à payer très lourd, c'est celui de la liberté. Van Hamme joue avec la paranoïa que déclenche certains fantasmes sur l'avenir qui nous attend et mène avec talent ses personnages dans les méandres de cette société bien inquiétante. Les derniers chapitres réunissent les protagonistes des précédents récits pour offrir une conclusion effrayante et rondement menée.

Le dessin de Griffo ne plaira pas à tout le monde. Il pourrait même en rebuter quelques-uns. En ce temps le dessinateur n'avaient pas encore fait ses armes et semblait plutôt inspiré du style de Bilal époque Métal Hurlent. Malgré cet aspect "années 80" le récit est très lisible et le découpage des planches fort bien pensé.

Cette réédition spéciale en l'honneur des 20 ans de la collection Air Libre regroupe l'intégral de cette série à l'origine publiée en trois tomes. Des interviews des auteurs et des dessins inédits viennent enrichir ce tirage limité à 4 000 exemplaires.

Une belle initiative puisqu'elle m'aura permis de découvrir sur le tard cette BD que je peux maintenant moi aussi me permettre de qualifier de culte.




Scénario : Van Hamme - Dessins : Griffo - Editeur : Dupuis - Collection Air Libre .


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES