Shi Ki - Ono / Fujisaki

. . 1 commentaire:
Sotoba est un petit village perdu au bout d'une longue route, au milieu des montagnes. Le village porte le nom de sa principale production. Effectivement de par sa situation entouré de sapins, la fabrication de Sotoba (pièces en bois placées à côté des tombes où sont inscrits les noms des défunts) est depuis toujours l'activité principale. Production quelque peu lugubre, vous en conviendrez.

Le village possède l'ambiance propre aux petites communautés : adeptes des rumeurs et ragots en tout genre, tout le monde connait tout le monde et le moindre événement se répand comme une trainée de poudre.

Passer son adolescence en ces lieux reculés n'est pas ce qui se fait de plus amusant et certains jeunes n'ont qu'une hâte : rejoindre la ville et quitter cet endroit qui les ennuie profondément.

Lors d'un été caniculaire, les morts suspectes se succèdent. Les victimes présentent toutes les mêmes symptômes mais les causes de leurs décès ne sont pas définies. C'est en cette période sinistre que la riche famille des Kirishiki vient s'installer au château qui surplombe le village.

Le décors est planté, l'auteur nous enferme avec les villageois dans cette ambiance étouffante. C'est toute la population de Sotoba qui est susceptible d'être la prochaine victime de l'hécatombe et de ce fait chacun possède un numéro et est répertorié dans un dossier en fin d'ouvrage. Quelques personnages sortent du lot, en particulier quelques jeunes, le mystérieux héritier du temple et le médecin du village bien décidé à comprendre le mal qui frappe sa communauté.

Le récit, qui n'est pas sans rappeler le scénario de Salem de Stephen King, est légèrement angoissant, mais surtout intrigant. La façon dont les événements se succèdent nous pousse à vouloir découvrir le mystère qui recouvre toutes ces morts. Mais ce n'est qu'un premier tome, qui a l'habituelle tâche de devoir nous présenter les lieux et protagonistes. Il est donc normal de devoir laisser la machine se mettre en route. Les soupçons et questions éveillées lors de sa lecture suffisent à donner envie de découvrir la suite.

Pour ce qui est des dessins, je suis plus mitigée. Si les décors et ambiances sont très agréables (les effets de chaleurs sont vraiment bien retranscrits et on ressent sans peine le poids de cette canicule) le chara-design des villageois est un peu particulier. Les personnages de Ryu Fujisaki, auteur du célèbre Hoshin, ont des traits anguleux et des nez pointus. Sans que cela ne soit complètement déplaisant, ce n'est pas le style que je préfère.

Malgré tout, ce premier tome de cette adaptation du roman japonais du même nom est une bonne introduction, qui donne envie d'en savoir plus. La suite nous dira si nous tenons là un scénario sortant de l'ordinaire et capable de nous tenir en haleine.


> Chroniques des autres tomes


Scénario : Fuyumi Ono - Dessins : Ryu Fujisaki
Editeur : Kazé Manga - Collection Shonen UP ! - Série en cours – 1 tome.
SHI KI © 2007 by Fuyumi Ono, Ryu Fujisaki / SHUEISHA Inc.



Wikio


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

1 commentaire:

  1. effectivement cela fait penser à Salem, le coté isolé, château sur la montagne tout ça. J'ai assez aimé ce premier tome, j'attends la suite pour me faire un avis plus concret.

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES