We are the night - tome 1 - Kieran / Ozanam

. . 4 commentaires:
Une nuit comme les autres dans la ville de Lyon. Comme les autres ? En y regardant d'un peu plus près, pour les 19 personnages qui vont s'entrecroiser, elle risque de laisser des séquelles.

Ce polar choral (chose assez courante au ciné, mais suffisamment rare en BD pour qu'on le souligne) nous propose donc de suivre ces destinées qui vont se croiser, parfois sans s'en rendre compte, jusqu'à ce que chacun finisse par avoir un rapport quelconque avec les autres. Trame scénaristique classique mais efficace quand elle est intelligemment exploitée.

Le résultat est plus que probant, Ozanam arrive à nous faire suivre tous ses personnages sans que la tâche ne soit trop ardue. La narration passe de la voix off au dialogue, les transitions entre les protagonistes sont fluides pour peu qu'on soit un minimum attentif, l'ensemble est souvent intelligemment réalisé.

Voici donc un veilleur de nuit alcoolique, un duo de flics en patrouille, une jeune fille cherchant à éviter un mariage forcé, un mari jaloux prêt à se venger, des jeunes à deux doigts de commettre un braquage, une fille suicidaire, une vendeuse de fringues au bord de la rupture, pour ne citer que quelques profils.

Évidemment, et c'est là tout l'intérêt de la chose, chacun est le frère de l'une, le pote de l'autre, la victime ou le bourreau, le poursuivant ou le poursuivi. C'est en cela que ce genre de scénario est intrigant et "We are the night" parvient aisément à éveiller la curiosité.

Du fait de son grand nombre de personnages, le récit a du mal à créer l'empathie, malgré tout chacun nous est présenté de façon concise mais suffisante. Cette première partie de nuit (nous assistons là aux événements se déroulant entre 20h et 1h) nous donne envie de découvrir les événements qui vont unir tout ce beau monde.

Kieran illustre ce chassé-croisé avec un style très personnel, graphique et efficace. Chaque personnage possède une physionomie étudiée pour ne pas qu'on les confonde et il contribue ainsi à faciliter la lecture. Résolument moderne, son dessin est sublimé par une colorisation originale et de superbes jeux de lumières.

L'objectif est donc atteint, le premier tome de ce diptyque, en plus de nous présenter ces nombreux personnages, éveille notre envie de les voir enfin se croiser.

La seconde partie de la nuit risque d'être agitée…






Scénario : Ozanam - Dessins : Kieran - Editeur : Ankama
Collection Hostile Holster - Série en cours – 1 tome.


Wikio


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

4 commentaires:

  1. ça donne bien envie, chez ankama en général c'est de la bonne came ;)

    RépondreSupprimer
  2. Encore une BD qui a l'air bien intéressante ! Merci pour toutes ces jolies découvertes, j'attends mon Mutafukaz impatiemment ;)

    RépondreSupprimer
  3. Tout le plaisir du partage est pour moi :o)

    J'adore quand vous venez me dire que vous avez acheté certains titres suite à mes critiques ^^

    RépondreSupprimer
  4. A voir. J'avais repéré ce titre scénarisé par Ozanam à qui l'on doit l'excellent E dans l'eau chez drugstore avec le dessin génial de Rica.
    Le dessin n'est pas comparable mais je vais y regarder de plus prêt.

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES