Le Spirou de… : Panique en Atlantique - Parme / Trondheim

. . 9 commentaires:
Bon, il faut que je vous parle du nouveau Spirou de Parme et Trondheim. Bien oui, certains dirons, "en tant que fan de Spirou magazine dans ta jeunesse, tu parles beaucoup de Gaston, mais pas une seule chronique sur le groom le plus célèbre de la BD ?". Et vous aurez raison. Cela manque cruellement à ce blog et il faut y remédier.

Embarquons-donc avec Spirou, Spip, Fantasio et leur ami le Comte De Champignac pour une petite croisière en Atlantique.

Pour les retardataires, une petite explication sur ces "one shot" de Spirou. Se voulant hors continuité de la série principale "Spirou et Fantasio", actuellement orchestrée par Morvan et Munuera, cette collection propose à des auteurs de présenter leur vision des aventures de Spirou dans une histoire complète et dans un style qui leur est propre.

Les numéros 4 "Le journal d'un ingénu" de Emile Bravo et 5 "Le groom vert-de-gris" de Yann et Schwartz ont connu un succès mérité et positionné cette collection en bonne place dans le cœur des fans. Alors forcément, bon nombre des lecteurs s'attendent à quelque chose du même acabit.

Et bien il n'en sera rien ! Si le style est toujours volontairement rétro, l'histoire de "Panique en Atlantique" se révèle en revanche bien plus légère et loufoque que les précédentes. Certains parleront d'un retour aux sources pour une série après tout orientée tout public, d'autres auront du mal à se faire à ce nouveau style. Quoi qu'il en soit, on ne peut renier les qualités de ce volume à la couverture brillante et attrayante.

Si le scénario de Trondheim est somme toute assez simple (une croisière remplie de riches voyageurs qui s'affolent au moindre petit problème), il est source de nombreux gags (dont certains récurrents) et en même temps d'une critique acide de la bourgeoisie et leurs exigeantes habitudes. Ce n'est pas parce qu'il a troqué un lapin contre un groom que Lewis va se retenir d'être caustique. On ne se refait pas.

Les dessins de Parme ont un style exceptionnel, qui personnellement me fait énormément penser à celui de La Panthère Rose. Alors, certes, pour une aventure de Spirou cela pourra peut-être choquer au premier abord. Mais en y regardant bien cela donne un aspect rétro tout à fait à propos et donne l'impression de lire une vieille BD ressortie du grenier de chez les grands-parents.

Alors voilà, avec ce Spirou j'ai eu l'impression de retomber en enfance et de suivre des aventures burlesques dans un univers farfelu. Je pense que c'est là la base des motivations des auteurs œuvrant pour les éditions Dupuis sur ce genre de titre : nous faire passer un bon moment, nous amuser, et retrouver pour quelques pages notre âme d'enfant.

Avec Panique en Atlantique, la mission est parfaitement accomplie.





Scénario : Lewis Trondheim - Dessins : Fabrice Parme
Editeur : Dupuis - Série en cours - 6 tomes.



Wikio

Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

9 commentaires:

  1. C'est vrai que le style de dessin m'a pas conquis au tout début ( pas trop mon genre, trop enfantin ). mais au final, je trouve qu'il va très bien au scénario. C'est une histoire et une aventure plaisante, on y prends du plaisir au fil des gags. On y retrouve un style "année 50" qui est très agréable.

    ce n'est pas le meilleur Spirou, il fait parti des albums les plus simple de la "bibliographie spirouesque" mais en tout cas il se laisse lire avec plaisir.

    C'est vraiment l'impression qui en ressort a la fin de la lecture : PLAISIR.

    Plaisir de finir un album de Spirou sans qu'il y ai un assassinat idéologique tel que dans le numéro 50 .... ( Morvan = criminel )

    RépondreSupprimer
  2. Moi j'ai bien aimé le boulot de Morvan, qui essayer de moderniser le personnage tout en assumant son héritage.

    Mais tu seras heureux not_thierry : il n'est plus sur spirou. Apparemment il y a eu trop de déçu, et j'ai cru comprendre que Yoann et Vehlmann reprenaient le flambeau.

    Et j'ai adoré le numéro 50. Vas-t-il être mis hors continuité ? Mystère...

    Oh, et pour revenir sur ce tome, Trondheim avait déjà fait un "faux spirou", sous les traits de lapinot.

    RépondreSupprimer
  3. Trondheim et Parme sont déjà responsables de "Venezia", une série aussi drôle qu'inachevée de la collection Poisson pilote chez Dargaud.

    Une histoire d'espionnage bien parodique dans la Venise de la Renaissance. Je vous recommande les deux albums existants, ça vaut le détour !

    RépondreSupprimer
  4. Chose promise chose due. Je veux bien croire tout ce qui est dit ici, la BD franco belge n'étant pas mon pain quotidien. En plus moi, c'était plus Pif Magazine que Spirou magazine. Donc Spirou j'en connait l'écureuil et Fantasio. Par contre, Trondheim, c'est le même que celui qui faisait "La mouche" ? Si c'est lui, il a fait des progrés en dessin le Gars...

    RépondreSupprimer
  5. @lokoxav : Lewis Trondheim a effectivement fait "la mouche" mais également et surtout les aventures de Lapinot et Donjon entre autre.

    Pour le dessin ce n'est pas lui qui est aux crayons mais Fabrice Parme ;o)

    RépondreSupprimer
  6. Bon Tu m'a donné envie j'ai commandé j'ai lu j'ai aimé.

    Je rejoint un peut not_thierry sur l'aspect histoire. c'est lu en 30 a 40 mn et l'histoire est plutôt simple dans le sens très accessible aux plus jeunes. Pas de méchant, on voit Spirou travailler, Fantasio joue les paparazi courtois etc...

    Le dessin lui est excellent, j'ai adoré tout de suite. Je suis très friand de ce genre de dessin des années 50/60 Visages triangulaires carrés ou ronds avec des bustes disproportionnés par rapport aux jambes (je suis pas doué pour décrire un style :)

    Bref première BD que j'achète sur tes conseils je ne regrette pas

    RépondreSupprimer
  7. @Popy : ravie que tu aies aimé :o)

    RépondreSupprimer
  8. quel régale cette BD !

    Bon, ok, je suis un grand fan de Fabrice Parme, et j'adore le travail qu'ils font avec Lewis sur le Roi Catastrophe.

    Pour essayer de comprendre, il faut savoir qu'ils ont voulu faire un album comme l'était les spirou tout public, destiné aux enfants de 8 ans et toute la famille.

    Concernant le style de Fabrice, ce serait vraiment trop long, tant son univers et son dessin sont magnifiques et fabuleux :).

    En plus, j'ai trouvé cet album très drôle, et cela dès la 2nd case, ils sont vraiment fort !

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES