Metronom' - Corbeyran / Grun

. . 1 commentaire:
Un avenir proche. Une société totalitaire exerçant un semblant de démocratie pour mieux manipuler les gens. Des décrets sont votés à tour de bras par la population, des votes électroniques, forcément truqués. Le dernier en date vise à rendre le suicide hors la loi. Chaque décret ronge un peu plus le peu les libertés qu'il reste aux habitants.

Dans cette ville hyper-industrialisée aux allures modernes, Lynn s'inquiète. Son mari parti en mission spatiale n'est pas revenu et cela fait maintenant plusieurs semaines qu'elle est sans nouvelles. Son salaire a été gelé et la société qui l'emploie refuse de lui dire quoi que ce soit.

Elle rencontre par hasard Linman, un journaliste grande gueule aux tendances anarchistes dont les papiers sont plus souvent censurés que publiés. Ce dernier trouvera en la cause de Lynn un moyen de mettre au grand jour les manipulations politiques des dirigeants. Mais cela ne sera évidemment pas sans risque.

Parallèlement un album jeunesse non répertorié au contrôle des activités artistiques est envoyé au président. Ce pamphlet raconte l'histoire d'un peuple hypnotisé et manipulé par son roi à l'aide d'un mystérieux métronom' capable de figer le temps.

Voici une nouvelle série de science-fiction d'anticipation sous la plume du prolifique Corbeyran. Le début de l'album peine un peu à démarrer, mais il faut bien prendre le temps de mettre en place les éléments. Une fois découvert ce qu'il est réellement advenu au mari de Lynn l'histoire décolle et laisse entrevoir tout son potentiel.

Sans être d'une originalité folle, reprenant les bases communes à de nombreux récits du même genre, ce premier tome est quand même agréable et il rappelle les grands noms de la science-fiction des années 70-80. L'influence est d'ailleurs clairement avouée. Le style de dessin de Grun faisant furieusement penser à celui de Bilal période "Foire aux immortels". C'est d'ailleurs ce dernier qui se charge de la préface de l'album, avouant la difficulté de renouveler le genre et saluant le travail classique mais efficace de ses deux collègues.

Les décors de la ville sont très travaillés et l'on ressent sans peine la sensation d'étouffement au milieu des bâtiments aux couleurs mornes et aux couloirs sans fin. L'ensemble est très élégant bien qu'un peu statique. Le travail des couleurs est harmonieux et s'exprime magnifiquement lors de certains passages, comme cette visite d'un zoo désaffecté ou les scènes dans l'espace.

Prévu en quatre tomes voilà une série qui devrait ravir les amateurs de récits intelligents et prospectifs. A suivre.




Scénario : Eric Corbeyran - Dessins : Grun
Editeur : Glénat - Collection Grafica - Série en cours - 1 tome.



Wikio


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

1 commentaire:

  1. Alors là la claque !!
    je dois dire que ce fut une révélation ! Une des meilleures BD de SF que j'ai lu depuis bien longtemps (oui je sais rester objectif :) )! Un univers pas si éloigné du notre qui le rend ultra crédible! Une société très malsaine enfin qui moi me mets très mal à l'aise, un style graphique qui s'approche de celui de Bilal (comme tu le souligne) avec des planches très détaillées et travaillées. Même si l'histoire est certes classique dans l’enchainement les perso, il reste quand même un traitement plutôt convaincant de l’univers. Bref je suis vraiment conquis et j’attends avec impatience le T3.

    RépondreSupprimer

COUP DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES