Iron Man Vs Whiplash - Marvel Icons HS n°16

. . 6 commentaires:
Sortie aujourd'hui en kiosque du Marvel Icons Hors série numéro 16. Voilà une nouvelle qui va ravir ceux d'entre vous qui voulaient retrouver Iron Man en comic, dans un dessin moderne et une histoire complète. Profitant de l'actualité du second film, c'est une confrontation entre Whiplash et Iron Man que nous propose ce hors série.

L'histoire débute par un Iron Man déterminé, qui détruit complètement le village Russe dans lequel vivaient Anton Vanko et son père, deux inventeurs de génie. Tony Stark est accusé de crimes contre l'humanité, mais il se déclare immédiatement innocent.

Ce ne serait pas la première fois qu'on lui dérobe certaines de ces armures. Mais les preuves l'accablent et il se retrouve emprisonné en attendant que le procès passe en appel…

Ce hors série porte bien son nom et il est complétement hors continuité de l'univers Marvel classique et même si le récit ne reprend pas la trame du film, les lecteurs ayant peu de connaissances de l'univers d'Iron Man s'y retrouveront sans problème. Ici pas de filiation via Stark Industrie entre le russe Anton Vanko et Tête de Fer. Mais toujours une histoire de vengeance en la mémoire d'un père disparu, une évocation de la guerre des armures et un Whiplash aux fouets dévastateurs. Ce ne sont donc pas les origines du premier Whiplash (Mark Scarlotti) que nous retrouvons ici, mais bien d'un nouveau personnage.

Marc Guggenheim et Brannon Braga nous proposent un scénario simple mais entrainant, il y a de l'action, de l'humour (dont un sympathique clin d'oeil à Robert Downey Jr) et quelques retournements de situations. Ce sont le français Philippe Briones et l'italien Andrea Mutti qui se chargent des dessins. Se partageant les planches de manière aléatoire, les deux dessinateurs offrent un travail soigné.

Personnellement je préfère les illustrations de Philippe Briones qui représente magnifiquement l'armure et à mon grand plaisir c'est en grande majorité son travail qui est présenté ici. Le dessinateur frenchy n'a rien à envier à ses collègues américains, son style est ciselé, moderne et très agréable.

J'attire votre attention sur le fait que ce récit complet est publié en kiosque et qu'il ne restera donc disponible que durant un mois. Vous savez ce qu'il vous reste à faire ;o)



Scénario : Marc Guggenheim et Brannon Braga - Dessins : Philippe Briones et Andrea Mutti
Editeur : Panini Comics - Marvel Icons - Hors série revue kiosque.



Wikio


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

6 commentaires:

  1. Bon je me mets en quête de le trouver et ça va pas être simple quoi que vu que le film est à l'affiche je pense qu'on le trouvera plus facilement que d'habitude. Pour être franc je pense qu'il s'agit d'un petit coup markéting pour profiter du film. Mais comme c'est un "Stand alone" comme on dit dans les jeux vidéos pourquoi pas surtout que le dessin d'après ce que je vois est plutôt pas mal.

    RépondreSupprimer
  2. "Pour être franc je pense qu'il s'agit d'un petit coup markéting pour profiter du film. "

    Tu crois ? ;o)

    RépondreSupprimer
  3. Trop bien je l'ai acheté :D

    La chance il en resté plus que deux :D

    Merci pour cette infos en tout cas :D

    RépondreSupprimer
  4. Bon maintenant je l'ai lu :D Et franchement j'ai aimé autant que le film (Sa me donne trop l'envie de m'acheter tout les comics pour savoir le reste de l'histoire).

    Par contre, je me demandait pourquoi l'histoire et si différentes entre le film et le comics (car sans spoilier, j'ai trouvait plein de chose différentes ) :D

    Est-ce normal?

    (J'avoue, j'aurais du attendre de le lire avant de commenté :D)

    RépondreSupprimer
  5. Déjà par rapport à l'histoire originale de Iron Man le film se permet quelques modifications et raccourcis nécessaires à son format (approximativement deux heures pour résumer autant c'est impossible) et au fait d'essayer d'être "grand public". Exit donc les plus de 45 ans de continuité de l'univers Marvel actuel.

    Dans ce one shot, même s'il introduit un nouveau super-vilain qui ressemble très fortement à celui du film, la continuité par rapport aux comics est préservée (allusion à la guerre des armures entre autre) et donc le comic se veut + fidèle à son univers papier que cinématographique. Tout est histoire de cohérence selon les supports...

    RépondreSupprimer
  6. Ah ouais ok :D
    Merci pour cette précision ^^

    RépondreSupprimer

COUP DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES