Spider-Man / Wolverine : Le pouvoir des rêves

. . 7 commentaires:
Ce 100% Marvel reprend l'intégralité de la mini-série "Powerless". Ce sont Matt Cherniss et Peter Johnson qui sont au scénario, le dessin est assuré par Michael Gaydos (Alias).

Le concept de base, sorte de "What if…", imagine ce que serait devenue la vie de Peter Parker (Spider-Man), Logan (Wolverine) et Matt Murdock (Daredevil) s'ils n'avaient pas acquis de pouvoirs.

En proies aux mêmes problèmes et ennemis que dans leurs vies super-héroïques, chacun des trois personnages va devoir affronter les épreuves en tant que personnes tout à fait normales.


Normales ? Pas tout à fait en réalité. Car si l'on sait tous maintenant que "de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités", les pouvoirs ne sont pas toujours le fait de posséder des capacités extraordinaires, mais peuvent simplement s'exprimer au travers d' une volonté à toute épreuve, d'un courage et d'un sens de la justice hors du commun.

Bourré de clins d'œil et de références, "Le pouvoir des rêves" nous fait croiser de nombreux personnages aux détours des cases. Ainsi le couple Richards travaille dans le même hôpital, Stephen Strange est devenu une sorte de voyant après son voyage au Tibet, Franck Castle est injustement accusé d'avoir assassiné l'homme qui a tué toute sa famille devant ses yeux…

Ils sont tous observés, de près ou de loin, par un psychanalyste qui a de bien étranges visions depuis qu'il est revenu du coma dans lequel il s'est retrouvé plongé quelques jours auparavant. Il sera, malgré lui, mêlé aux affaires des trois principaux protagonistes et devra faire preuve de courage et de lucidité pour les guider dans leurs épreuves. Véritable réflexion sur le concept super-héroïque, qui n'est pas sans rappeler Watchmen et ses personnages n'usant que de leur volonté et détermination pour faire régner la justice.

A la différence qu'ici nul ne se déguise ou ne se bat. Largement diminués par rapport à leurs homologues costumés, Peter, Logan et Matt sont loin d'être très avantagés par la nature. Parker s'est bien fait mordre par une araignée empoisonnée mais elle lui a bousillé le bras, Murdock connait toutes les difficultés que peut rencontrer un aveugle et Logan est devenu amnésique.

Un parallèle intéressant par rapport aux histoires d'origine, fort bien mené et captivant.



Scénario : Matt Cherniss & Peter Johnson - Dessins :Michael Gaydos
Editeur : Panini Comics - Collection 100% Marvel - Récit complet.


Wikio

Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

7 commentaires:

  1. intéressant comme concept. Encore un livre qui pourrait bientôt intégrer ma bibliothèque !

    RépondreSupprimer
  2. tu m'a méchamment donné envie de me l'acheter :D

    RépondreSupprimer
  3. J'ai bien envie de craquer aussi, dès qu'il y a du Wolverine de toute façon je résiste pas longtemps :D

    RépondreSupprimer
  4. C'est intéressant mais ça ne m'attire pas plus que ça en fait. les usper heros sont des supers heros. On rejoint le concept de Kick ass je trouve.
    Petite précision contrairement à Dardevil et Spiderman qui ne sont pas née avec leur super pouvoir (accident pour le premier et morsure pour le 2eme)Wolverine lui est née avec, c'est un mutant donc il n'a pas acquis sont pouvoir. Mais je chipote je chipote :))

    RépondreSupprimer
  5. @Stéphane : Oui mais non. Kick-Ass ne creuse vraiment pas loin la psychologie des persos. Ici il y a quand même la réflexion de se demander si sans pouvoirs ces personnes auraient quand même eu des comportements héroïques. Puis rien que pour les clins d'oeil c'est sympa.

    "Mais je chipote je chipote :))"

    Oui un peu ;o)
    Mais d'un autre côté si l'on considère un pouvoir tel qu'un don, on peut bien parler de quelque chose acquis à la naissance ^^

    RépondreSupprimer
  6. Dans le film entièrement d'accord mais c'est le film qui veut ça, dans le comics c'est un peu effleuré (je n'ai lu que le premier tome j'attends le second en juin). C'est vrai que la réflexion qui consiste à se demander si sans pouvoir on aurait eu des comportements héroïques peut être plaisant mais c'est justement ça qui moi me dérange. Il y a plein de trucs que je ferais si j'avais des supers pouvoirs et que je ne fais pas parce que j'en ai pas. Je sais pas si j'arrive à vous faire comprendre mon point de vu. Je pense que justement un super héros fait des choses qu'il ne pourrait faire sans ses supers pouvoirs et c'est ça qui me plait. Le fait qu'il arrive aussi à ses fins sans ses supers pouvoirs m'intéresse moins.

    "Mais d'un autre côté si l'on considère un pouvoir tel qu'un don, on peut bien parler de quelque chose acquis à la naissance ^^"
    Dans ce cas si on veut faire de la sémantique pure on dit inné
    je cite wikipédia :
    "On oppose souvent inné et acquis mais ces deux concepts ne sont en réalité pas exclusifs l'un de l'autre."

    Popy=stéphane c'est juste que je me suis trompé de compte pour signé mon com

    RépondreSupprimer
  7. oui enfin là tu joues vraiment, vraiment avec les mots.

    Acquérir est un verbe et donc "conjugable" dans ma phrase, ce que inné n'est pas (étant un adjectif)... Mais bon... on s'en fou non ? ;o)

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES