Petits Bonheurs - H.Tonton

. . Aucun commentaire:
En pleine occupation allemande, à la lisière de la zone Sud, deux enfants vivent leur jeunesse sans trop se soucier de l’inquiétude ambiante. Leur quotidien, rythmé par l’école et les jeux dans la campagne environnante, va soudain être bouleversé par la découverte d’une cache remplie d’armes.

Rémi, élevé par sa mère et ses grands-parents, a deux obsessions : impressionner son ami Eric, de six ans son aîné et pour qui c’est tous les jours jeudi, et séduire la belle Mathilde, fille d’un hobereau local. 

Il faut dire qu’à Penne d’Agenais, quand on a une dizaine d’années, les nazis sont surtout des gens roulant dans de belles voitures. Au pire inquiètent-ils par cette langue rugueuse et inconnue… Les maquisards, au contraire, font peur. Les bonnes gens les disent volontiers violents et voleurs, «communistes». La seule certitude qu’auront Rémi et Mathilde en découvrant en plein milieu de la forêt des armes et des explosifs, c’est qu’ils seront utilisés pour tuer. Et ça, ils ne le permettront pas…

Dans ce très beau récit, H. Tonton évoque à travers le destin de ces deux enfants une période particulièrement dramatique de la zone libre : la mutinerie d’Eysses, durant laquelle 1200 détenus tenteront en vain de s’évader et regagner le maquis. 12 seront exécutés, tous les autres déportés à Dachau sans que les résistants puissent intervenir.

Tout séduit dans ce premier tome, la justesse du ton, la peinture d’une époque et le regard sur l’enfance. Le tout servi par une mise en images pleine de finesse qui fait la part belle aux paysages du Lot-et-Garonne. Le dessin est en effet très réussi, riche en détails et extrêmement varié dans ses compositions. La colorisation est tout simplement sublime et possède un charme un peu ancien, Guerre des boutons ou Proust, au choix. L’ensemble se rapprochant fortement de l’esthétique du «Magasin général» de Loisel et Tripp.

Mais la plus grande réussite de ce récit réside probablement dans le fait que pour une fois ce n’est pas tant le regard de l’enfant sur le monde qui importe, mais la collision entre ces deux mondes ; ingénuité de l’enfance face à la complexité de l’Histoire.

S’en dégage une œuvre infiniment pédagogique qui mériterait d’être lue par tous les écoliers, et qui toucherait à coup sûr bien plus les esprits que les larmoiements institutionnels actuels. Inutile de préciser que l’on attend la deuxième partie avec grande impatience !


Scénario & Dessins : H.Tonton - Editeur : Vents d'Ouest 
Collection Terres d'origine - Série en cours - 1 tome.  


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUP DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES