Spoon & White tome 8 - Neverland

. . 2 commentaires:
L'avion en provenance de Sidney dans lequel se trouvaient Spoon et White ainsi que la journaliste Courtney Balconi a mystérieusement disparu. Nos deux flics se sont écrasés sur une île déserte, tandis que la présentatrice télé qui se trouvait dans la queue de l'avion est portée disparue. Toujours en conflit perpétuel, les deux partenaires vont quand même devoir s'allier pour tenter de survivre.

La série Spoon & White possède l'excellente particularité d'être truffée de clin d'oeil et de parodies variées. 

Alors que Spoon continue de déclamer des répliques de Clint Eastwood remaniées à sa façon, nous retrouvons une nouvelle fois un panel de gueules et de situations caricaturées, l'influence majeure pour cet album étant bien évidemment la série TV LOST.

Dans les décors d'une île qui sembleront familiers aux amateurs du show TV, nous retrouvons donc plusieurs rescapés : Locke dont l'accident d'avion a privé de l'usage de ses jambes et qui craint par-dessus tout les coups de soleil sur son crâne chauve, Sawyer en beau gosse au sourire ravageur qui tente de construire un radeau avec l'aide d'une jolie brune qui n'est pas sans rappeler Kate, Hugo toujours aussi enveloppé et même un ours polaire.

Parmi eux se trouvent également d'autres personnages caricaturés : un Benoit Poelvoorde qui passe son temps à se balader en slip kangourou, Nicolas Hulot qui veut à tout prix sauver le moindre petit être vivant de l'île ou encore un Jack Sparrow aux intentions machiavéliques. Le tout saupoudré de répliques savoureuses et de jeux de mots amusants.

Une nouvelle fois c'est dans ses nombreuses références que Spoon & White réussit à nous divertir, c'est en cela que réside l'originalité de la série et cela fonctionne toujours dans ce huitième épisode. Les deux personnages principaux n'en sont pas pour autant en retrait, en particulier Spoon qui récolte assez souvent les meilleurs répliques.

Le scénario est toujours signé Jean Léturgie mais cette fois encore sans Yann (qui a quand même apparemment donné un coup de main pour les excellents dialogues en Wallon de Poelvoorde), et le dessin si caractéristique de son fils Simon Léturgie est cette fois sublimé par les couleurs très lumineuses de Gom.

Un huitième tome rafraichissant et drôle, qui devrait ravir les fans de Spoon & White mais également ceux de LOST pour ses nombreux clins d'œil et son ambiance.



Scénario : Jean Léturgie - Dessins : Simon Léturgie - Editeur : Vents d'Ouest 
Série en cours - 8 tomes.  



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

2 commentaires:

  1. rien que pour les allusions à LOST je veux voir ça ! d'après ce que tu en dis, cette série à l'air d'être assez intéressante pour les cinéphiles.. il va falloir que je m'y penche.

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait, Spoon & White est une série qui devrait particulièrement séduire les cinéphiles.

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES