Nomade - Dufaux / Xavier

. . Aucun commentaire:
Tout commence par une traque des plus inégales : Renaud de Châtillon et sa sœur Vespera traversent le désert, suivis de prêts par la secte des Assassins. Ces deux notables de la chrétienté n’intéressent cependant pas le puissant El Hadj, guide de la secte. Par contre, le « colis » qu’ils escortent semble être un bien des plus précieux…

Vite rattrapés, ils seront menés par les Nizâriens au caravansérail de Meg Halstar. Alors que leurs forces commencent à manquer, un étranger offre de l’eau à Vespera. Pris à parti par un des assassins, il révèle alors son nom : Gauthier de Flandres, ancien chevalier croisé devenu nomade.

Après les quatre tomes qui composent « Croisade », Jean Dufaux et Philippe Xavier ont décidé de poursuivre la série en ouvrant un nouveau cycle. Ce premier spin-off consacré au fougueux chevalier Gauthier de Flandres explore à nouveau l’Orient ésotérique, entre charme et terreur.

Se recentrant sur l’action, Jean Dufaux se montre comme à son habitude un habile narrateur. A la manière d’un auteur de théâtre classique, il impose une véritable cohérence au récit, refusant l’éparpillement et misant sur la concision pour introduire l’action et ses protagonistes. La grande réussite du scénario réside ainsi dans sa capacité à capter un lectorat novice, qui peut ne rien connaître de l’époque mise en scène, ni même avoir lu le cycle inaugural. Reste que l’omniprésence du mysticisme dans l’histoire nécessitera sûrement plus de détours et de mystères pour que la magie opère vraiment.

Philippe Xavier offre un dessin en parfaite adéquation avec l’histoire, mélangeant un trait « historique », précis et foisonnant de détails, et un trait plus symboliste qui contribue au sentiment d’étrangeté et de mystère. Le personnage de Lhianes évoque bien cette dualité : guerrière, amazone, avec une chevelure que l’on attribuerait sans peine à une Gorgone, elle pourrait tout à fait sortir d’une planche d’un récit SF.

Les retrouvailles avec Gauthier de Flandres, personnage emblématique de « Croisade », marquent le retour de la série de Dufaux et Xavier à une intrigue efficace, sans temps mort, avec juste ce qu’il faut de mystique pour titiller l’imaginaire. Servi par un dessin inspiré et une belle colorisation (que l’on doit à Jean-Jacques Chagnaud), le titre remplit bien son office sans grande prise de risque.



Scénario : Jean Dufaux - Dessins : Philippe Xavier - Editeur : Le Lombard - Série en cours - Tome 1. 


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.
Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES