Le Diurne : Wölfel von Ulf - Corbeyran / Tiho

. . 2 commentaires:
Hermann Von Ulf, bourgmestre de la ville portuaire de Loukiana, recueillit il y a vingt-cinq ans un enfant perdu dans la forêt. Salement amoché, il gisait près d’un arbre, seul, en plein jour. Peu de chance donc qu’il appartienne à une des hordes de vampires qui peuplent les abords de la cité.

Wölfel fut élevé comme un fils et propulsé à l’âge adulte co-responsable de la sécurité avec son demi-frère Clodwig. Ces deux-là ne s’apprécient d’ailleurs guère, héritage mirobolant oblige. Et si Clodwig intrigue sec pour faire tomber son frère, il trouvera dans la révélation du professeur Lemonge, spécialiste des vampires, une occasion en or…

Les récits de vampires étant légion depuis quelques années, il était inutile d’espérer une intrigue ou une approche révolutionnaire. Corbeyran ne s’y est d’ailleurs pas trompé en faisant avancer rapidement le récit sans chercher à s’attarder sur des rebondissements trop attendus.

On est tout d’abord saisis par l’ambiance. Juste mélange d’Angleterre victorienne classique et de steampunk, on apprécie l’atmosphère enfumée, les couvre-feux dans cette cité sortie du néant, sorte de Brazilia du côté obscur. Dans le même esprit, les vampires sont très éloignés des standards de la bit-lit, se rapprochant plus de l’homme de Néandertal, physiquement comme socialement. Le scénario, une fois ces éléments placés, offre une intrigue résolument classique et efficace, jouant plutôt sur la linéarité que sur les cliffhangers.

Côté dessins, Tiho s’en sort très bien avec un trait dynamique et une belle variété de plans. On retrouve certes quelques faiblesses dans le rendu des personnages et de leurs expressions, mais le décor est par contre merveilleusement mis en valeur, devenant ainsi un personnage à part entière.

Ce premier tome du Diurne offre une belle entrée en matière, évitant au passage nombre de pièges inhérents à toute littérature de genre. C’est une des réussites de cet album que de ne pas chercher l’originalité à tout prix, le pitch qui détonne. L’univers est ainsi particulièrement soigné, il possède son ambiance, ses hommes, ses recoins. Et de belles promesses pour la suite.



Scénario : Eric Corbeyran - Dessins : Tiho - Editeur : 12Bis - Série en cours - 1 Tome.  



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.

Get this Related Posts Widget

2 commentaires:

  1. J'ai vraiment accroché à l'univers Vampire/steampunk et surtout le fait que les vampires ici ne sont pas représenté comme on a trop souvent l'occasion de les voir.
    Les planches pleine page sont vraiment superbe ça ferait de très joli artwork ...
    Par contre j'aurais vu ça en deux voir trois volumes pas plus avez vous des infos la dessus ?

    RépondreSupprimer
  2. Apparemment il s'agirait d'une série en 3 tomes.

    RépondreSupprimer

COUP DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES