The Innocent - Arad / Fujisaku / Yasung

. . Aucun commentaire:
J'ai un attrait tout particulier pour les one-shot. Surtout en manga. Ils sont assez rares à arriver en France et quand ils offrent une histoire de qualité c'est un réel bonheur. Là où suivre une série peut parfois être fastidieux, le one-shot propose un format reposant et rassurant.

J'attendais donc "The Innocent" avec impatience. Graphismes accrocheurs, collaboration entre le producteur Avi Arad de chez Marvel et des auteurs japonais et coréens, pitch intrigant, ce manga possédait de nombreux atouts pour me séduire. Surtout qu'il sort édité chez Ki-oon a qui l'on doit quelques très bonnes séries courtes (en particulier les titres de Tetsuya Tsutsui).

Ash était détective privé. Ayant découvert quelques secrets gênants, il se retrouve au coeur d'un complot qui le mène tout droit sur la chaise électrique. Une fois mort, il se voit offrir l'opportunité de réaliser quelques bonnes actions dans le but de purifier son âme et accéder au paradis. Accompagné d'un ange androgyne, le blond ténébreux profite de l'occasion pour mener sa petite enquête au sujet de sa propre mort et mettre en place son implacable vengeance.

Comme je le disais en introduction, "The Innocent" avait tout pour plaire. J'entamais sa lecture avec enthousiasme, me délectant des très beaux dessins de Ko Yasung (bien que légèrement trop chargés). Mais voilà que l'histoire ne prend pas et qu'arrivée à la moitié du volume la lecture devient de plus en plus fastidieuse.

La raison ? Il y en a en réalité plusieurs. Le rythme déjà, est très saccadé et l'on enchaine les pages sans même avoir le temps de réellement faire connaissance avec les personnages et les motivations qui les animent. De ce fait, on reste complètement indifférent envers eux, l'empathie n'ayant pas sa place au milieu de tous ses regards froids et ses postures si peu expressives. Le résultat donne l'impression d'une suite de chapitres s'enchainant le plus vite possible, ne laissant à aucun moment le temps d'instaurer une quelconque ambiance.

On ressort de cette lecture plutôt déçu. Les personnages auraient pu être charismatiques si les auteurs les avaient doté de réparties un peu mieux écrites. Les enjeux auraient pu être exaltants s'il ne se dégageait pas une impression constante de vide, de creux. Le titre aura peut-être subi son format, inapproprié au bon développement qui lui aurait permis d'enrichir intrigue et personnages. C'est d'autant plus dommage que l'édition est de vraiment bonne facture, pages couleurs, papier et impression étant de très bonne qualité.




Scénario : Avi Arad/Junichi Fujisaku - Dessins : Ko Yasung - Editeur : Ki-oon - Récit complet.
© 2011 AVI ARAD • Junichi Fujisaku • KO YA SUNG / ProductionI.G • MAG Garden


Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.
Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES