Fraternity - Diaz Canales / Munuera

. . 1 commentaire:
1863, tandis que la guerre de Sécession divise l'Amérique, une petite communauté vit en autarcie essayant de survivre tant bien que mal. Fondée sur des valeurs telles que l'abolition de la propriété privée ou l'abandon de la religion, la colonie de New-Fraternity se disloque.

Les bas instincts des hommes reviennent toujours au galop et les idéaux peinent à subsister. Emile, un jeune garçon sauvage recueilli cinq plus tôt après avoir été découvert dans la forêt, se retrouve mêlé à différents événements qui risquent de tout chambouler. Le danger le plus grand étant certainement cette créature étrange qui rôde aux abords du village et avec laquelle Emile semble être lié…

Les deux auteurs espagnols Juan Diaz Canales (Blacksad) et José-Luis Munuera (Spirou, Le signe de la Lune) unissent leur talent pour nous offrir le premier tome de ce qui sera un diptyque. En plus de nous proposer une introduction assez complète, nous présentant les principaux protagonistes et les fonctionnements de leur communauté, le scénariste et le dessinateur installent une ambiance particulière, sublimée par l'utilisation de couleurs tantôt bleutées, tantôt ocres.

Si les 56 pages de cet album ne laissent que peu de temps à l'intrigue et au concept de cette société de se développer, il offre au lecteur une base de réflexion sur les fondements de toute civilisation. Comme tout monde à part régit par ses propres règles, la colonie de New-Fraternity n'est pas exempte de problèmes, essentiellement venus des comportements égoïstes et intéressés des hommes. En plus d'une histoire teintée de fantastique, Juan Diaz Canales nous propose ici une profonde réflexion philosophique.

Les dessins de José-Luis Munuera sont très expressifs, le dessinateur qui rend hommage à Morris en préface semble même avoir emprunté certains traits de caricature au papa de Lucky Luke. Ces planches magnifiquement colorées et rehaussées par l'utilisation de lavis ont un rendu absolument superbe. Rien que la page d'introduction dans la forêt avec ses longs arbre s'élevant à l'horizon permet de s'en convaincre.  

Une communauté atypique, un monstre effrayant, un garçon mystérieux, des enjeux humains et politiques… Fraternity propose un scénario intrigant et une ambiance toute particulière laissant présager un second tome prometteur. Petit plus non négligeable, les éditions Dargaud nous annoncent d'or et déjà que ce deuxième opus sortira cette année. Quelques mois seulement nous séparent donc de la conclusion, dont on espère que deux tomes suffiront pour étoffer suffisamment l'histoire et offrir un final convainquant.



Scénario : Juan Diaz Canales - Dessins : José-Luis Munuera - Editeur : Dargaud
Série en cours - 1 tome.


Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.
Get this Related Posts Widget

1 commentaire:

  1. Lu et beaucoup aimé. Bonne nouvelle que la suite ne tarde pas à paraitre, j'ai hâte de voir ce que ça va donner. Une lecture vivement conseillée !

    RépondreSupprimer

COUP DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES