Le Tueur : premier cycle - Jacamon / Matz

. . 3 commentaires:
Dans un appartement parisien, un homme attend, guettant par la fenêtre le bâtiment d'en face. Patient, froid et minutieux, ce tueur professionnel sait qu'il ne doit pas laisser passer l'occasion d'avoir sa prochaine victime dans sa ligne de mire.

Mais la proie se fait attendre, alors notre homme passe le temps comme il peut, tout en se faisant le plus discret possible. Perdu dans ses pensées, il observe ce monde et ces gens qu'il trouve si insignifiants. Il repense à d'anciens contrats aussi, justifiant ses crimes par sa misanthropie.

Le premier tome du Tueur nous plonge ainsi dans l'esprit dépressif et nonchalant de son protagoniste, à coup de voix off et de flashbacks. Une formidable intrusion dans la peau d'un homme aux opinions tranchées et coupantes comme des lames de rasoir. Et même si de prime abord il pourrait nous apparaître parfaitement abjecte, on ne peut s'empêcher de ressentir de l'empathie pour ce personnage qui a le cran de vivre en totale harmonie avec ses sentiments.

Sombre et parfaitement rythmé, ce volume d'introduction se lit d'une traite. Le scénario de Matz est dur, réaliste, obscure et merveilleusement passionnant. A tel point que l'on se dit qu'il aurait pu se suffire à lui-même, faisant ainsi un one-shot parfait. Mais ce sont en fait cinq tomes qui composent ce premier cycle. Et si l'on est ravi de continuer à suivre ce tueur dans les méandres de son monde, nous ne rentrerons plus jamais aussi profondément dans son intimité.

Les tomes suivants sont d'une autre nature, toujours rythmés, mais plus classiques, ils proposent malgré tout un très bon polar. L'excellente personnalité du personnage relève la sauce et certains passages ne manquent pas de saveur, en particulier quand notre tueur se retrouve en compagnie d'un collègue dealer avec lequel il partage des conversations originales teintées d'un humour noir imparable.

Les dessins de Luc Jacamon sont également pour beaucoup dans la qualité du titre. Le tueur est campé comme il se doit, les décors illustrant ses nombreux voyages sont somptueux et la colorisation exemplaire.

Les éditions Casterman ont réédités il y a peu les cinq tomes de ce premier cycle sous la forme de deux petits formats de leur collection "Haute densité" (que je vous avais déjà présenté il y a maintenant un petit moment). Les albums vendus 16€ permettent ainsi de se procurer ce cycle pour un prix tout à fait raisonnable et dans un format toujours aussi convainquant.

Le Tueur est un digne représentant de ce que la BD franco-belge peut nous apporter en polar de qualité. A découvrir ou à relire, en particulier pour son premier tome, si accrocheur.




Scénario : Matz - Dessins : Luc Jacamon - Editeur : Casterman - Collection Haute Densité - Série en cours. 




Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

3 commentaires:

  1. Sa à l'air sympa, tu me donne envie d'aller le lire :)

    RépondreSupprimer
  2. Un très bon titre, bien que je trouve que le deuxième cycle en perde un peu par rapport au premier, autant sur le graphisme que dans les réflexions de notre personnage anonyme.

    A découvrir dans tous les cas.

    RépondreSupprimer
  3. @Saint Epondyle : je me suis arrêtée au 1er cycle trouvant déjà qu'à la fin de celui-ci le personnage perdait de son sel. Ton commentaire ne m'incite pas trop à tenter la suite et à plutôt rester sur mon excellent souvenir du premier tome qui est vraiment terrible.

    RépondreSupprimer

COUP DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES