Rising stars - J. Michael Straczynski

. . 1 commentaire:
Créée à la fin des années 90 par J. Michael Straczynski (à qui l’on doit, entre autres, Babylon 5), Rising stars est rééditée cette année par Delcourt. Le premier acte (la série en compte trois) regroupant les 8 premiers épisodes est donc sorti en volume relié au mois de janvier, et avec lui l’excellente occasion de se plonger dans ce récit du devenir de 113 enfants nés « spéciaux » et un brin encombrants pour la société américaine.

Le point de départ se situe en 1969 dans la ville de Pederson, Illinois. Une boule de feu à l’origine inconnue s’écrase une nuit sur la ville, affectant les fœtus alors en formation des femmes enceintes. Les habitants s’en apercevront quelques années après, alors que les premiers enfants commenceront à révéler des pouvoirs étonnants et variés.

On en dénombrera 113, dotés soit d’une force incroyable, soit du don de lévitation, de dissimulation, d’indestructibilité ou d’autres encore, et parfois de plusieurs en même temps. Suivis tout au long de leur jeunesse par le docteur Welles, ils évolueront de différentes manières, parfois exploitant leurs dons au maximum, parfois en les taisant. Mais un jour tout bascule : deux des 113 vont être assassinés. Pour celui que l’on nomme « le Poète », un « spécial » lui aussi, cela ne fait aucun doute, c’est forcément l’un des leurs qui commet ces crimes. Il se décide à mener l’enquête.

Passée l’introduction explicative sur ces 113 êtres hors du commun, le récit démarre comme un thriller des plus classiques. Straczynski accroche ainsi le lecteur grâce à ces éléments d’enquête, et notamment ceux du premier meurtre : la première victime était en effet doté d’une forme d’invulnérabilité ! Là où cela devient franchement intéressant, c’est qu’on apprend finalement très vite qui est l’auteur de ces crimes, et que le récit bascule alors dans une toute autre approche : celle d’un thriller politique.

En effet, même si l’explication par le menu des dons des uns et des autres est plaisante, on ressent tout de suite cette intention de traiter de questions sociétales : comment la société perçoit-elle ces êtres surhumains ? Comme une chance, une menace ? Comment se comportera le gouvernement ? A ce point du récit, difficile de dire si l’intrigue politique prendra de l’ampleur ou laissera place à de l’action pure ; mais, pour l’instant, ce changement d’orientation se révèle franchement efficace.

Ce premier acte de Rising Stars emporte le morceau grâce à une bonne mise en place de l’intrigue et à son développement rapide. J. Michael Straczynski équilibre bien son récit, nous donnant suffisamment d’exemples de pouvoirs (même si c’est toujours un peu la même chose c’est toujours fun) sans pour oublier le cœur de l’histoire et ses enjeux. C’est à la fois ludique et intrigant, et ça donne bien envie de lire la suite (qui ne devrait normalement pas trop tarder).





Scénario : J. Michael Straczynski - Dessins : Keu Cha / Christian Zanier
Editeur : Glénat - Série en cours - 1 tome.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.   



Get this Related Posts Widget

1 commentaire:

  1. J'ai adoré cette série, enfin les numéros qui furent traduit dans notre belle langue. N'étant pas fan de VO, je n'en connais donc pas encore la fin. Cette édition me permettra de boucler la boucle et Noël n'est plus si loin que ça après tout ;p

    RépondreSupprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES