[JEU VIDÉO] Persona 4 : The Golden - PS Vita

. . 2 commentaires:
Depuis New Little King Story, je dois admettre que ma PsVita s'ennuyait sévèrement. J'ai décidé d'y remédier en lui offrant Persona 4 : The Golden (ainsi que Virtue's Last Reward, qui sera l'occasion d'un autre article). J'en suis déjà à une vingtaine d'heures de jeu et ce n'est que le début !

Persona 4 : The Golden sur Vita est un remake de la version PS2 de Persona 4. Le jeu a été retravaillé au passage, jouissant de graphismes améliorés, de cinématiques inédites et d'un nouveau personnage. C'est un donjon RPG avec de gros aspects de gestion de vie. Le monde n'est pas totalement ouvert, mais propose de nombreux endroits à visiter, remplis de choses très variées à réaliser.
Vous y incarnez un adolescent venant habiter chez son oncle dans une petite ville pour une nouvelle année scolaire. Alors que vous commencez à peine à vous faire quelques amis, une série de meurtres étranges vient frapper la ville. Assez rapidement, nous découvrons que ceux-ci sont liés avec une rumeur qui circule au lycée, disant que si l'on regarde sa télévision à minuit les nuits pluvieuses, l'image de son âme soeur apparaitra. Raconté comme cela c'est un peu étrange, mais le scénario est en tout point captivant et l'on se laisse très rapidement prendre dans ses méandres aussi vite que nos personnages se retrouvent à passer de l'autre côté du petit écran pour tenter de trouver le coupable.
Le jeu intègre une énorme partie de simulation de vie, entre l'école, les clubs, les petits boulots et les relations avec nos amis. Nous plongeant dans une ambiance typiquement japonaise, cet aspect est frais et très agréable. Puis viennent les donjons, seules parties du jeu proposant d'affronter des ennemis. Les combats se font au tour par tour, vous pouvez choisir de ne diriger que votre personnage et laisser l'IA jouer les autres personnages ou prendre la main et vous occuper vous-même de lancer les sorts et attaques de chacun (système que je privilégie, rendant le jeu bien plus tactique et passionnant).
Mais les combats ne seraient rien sans les Personas. Sortes de chimères que vous invoquez, les Personas viennent ainsi vous apporter de nombreux pouvoirs. Seul le héros peut collectionner et changer de Personas et un système de fusion permet d'en créer de nouvelles, débloquant ainsi de nouveaux pouvoirs.

Comme dans tout donjon RPG, vous gravissez les étages de plus en plus difficiles vers le boss final du donjon. L'aspect simulation de vie sociale vous permet également d'améliorer les compétences du héros et de ses Personas et l'on passe donc pas mal de temps à se lier d'amitié et approfondir ses liens avec les personnes que l'on rencontre tout au long du jeu.
Le jeu est assez long à démarrer, il faudra s'armer de patience pour pouvoir prendre vraiment en main son personnage (compter tout de même une petite dizaine d'heures…), mais une fois lancé il est impossible de reposer la console ! Persona 4 : The Golden est terriblement addictif, son ambiance, ses musiques, les différentes personnalités des protagonistes, les cinématiques, le système de combat… tout est parfait.

Un énorme coup de coeur que ce jeu, à conseiller à tous les possesseurs de PsVita amateurs de RPG (à moins d'être allergique à l'Anglais, le jeu n'ayant pas été traduit dans notre langue). Et pour les plus acharnés en quête de trophées, il faudra à peu près 120 heures pour réussir le perfect ! 

 



Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

2 commentaires:

  1. Doublage japonais ou anglais?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans la version vendue en France les doublages sont en anglais, ce qui n'est pas plus mal, les cinématiques n'étant pas sous titrées.

      Supprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES