le Monde de Milo - Marazano / Ferreira

. . Aucun commentaire:
Puisque pour son prochain long métrage Hayao Miyazaki semble changer d’orientation et abandonner la poésie fantastique qui animait son œuvre, on pourra toujours trouver trace de cette magie dans la nouvelle série de Richard Marazano : le Monde de Milo. C’est aussi l’occasion de découvrir un nouveau dessinateur plein de promesses, Christophe Ferreira, déjà animateur accompli. 

Le jeune Milo vit dans un petit village verdoyant, au bord d’un lac. Il y vit seul, surveillé de loin par ses trois vieilles tantes qui lui donnent moult tartes et rôtis. Son père, qui travaille loin, l’appelle régulièrement.  

Milo passe donc ses journées à courir la campagne et à pêcher les écrevisses dans le lac. Mais aujourd’hui il va découvrir quelque chose de bien peu ordinaire dans le lac : un poisson doré.

Ce poisson qui grossit à vue d’œil sera le point de départ d’une étrange aventure. Car il attise les convoitises : il y a d’abord cette étrange encapuchonné à tête de crapaud qui rôde dans les environs de la maison, puis une jeune fille découverte dans un sac. Les évènements s’accélèrent avec l’arrivée d’un nouvel émissaire bien plus inquiétant. Milo et sa nouvelle amie décident de se sauver à bord d’une barque ; le poisson doré va les amener bien loin…

Partant visiblement d’un conte chinois (d’après ce qu’on peut lire sur le site de Dargaud), les auteurs nous font entrer d’emblée dans un monde enchanteur. La nature est florissante, les petits vieux vivent paisibles, le jeune Milo passe ses journées à pêcher ; l’élément perturbateur va être cet étrange poisson, dont on apprendra bien vite qu’il est plus évolué que ses congénères. 

A l’instar de grands classiques du genre, les héros vont basculer dans un monde imaginaire, parallèle au leur, mais dont les règles diffèrent. Les auteurs réussissent à faire vivre cet (ces) univers, introduisent ce qu’il faut de suspens et d’étrange pour donner envie d’avancer dans le récit.

Christophe Ferreira impressionne d’ailleurs pour une première bande dessinée. Son style proche de l’animation sied parfaitement au genre abordé. On regrettera cependant un découpage un peu systématique, qui rend la lecture parfois fastidieuse et ne rend franchement pas grâce à la qualité des dessins (trop de cases et du coup des dessins un peu étriqués).

Ce premier tome du Monde de Milo est une belle réussite. On entre vite dans cette histoire à l’univers riche ; et si celle-ci ne déroge guère aux canons du genre, elle reste des plus agréables à lire. Les dessins de Christophe Ferreira sont pour beaucoup dans la mise en place efficace de l’histoire. Il a su donner une forme à la fois classique et originale à l’univers, à mi-chemin entre animation japonaise et franco-belge. La fin dans le prochain tome.



Scénario : Richard Marazano - Dessins : Christophe Ferreira 
Editeur : Dargaud - Série en cours - 1 tome.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES