Changing Ways - Justin Randall

. . Aucun commentaire:
Delcourt est l’éditeur français attitré de Ben Templesmith, l’auteur de 30 jours de nuit, Wormwood et Fell. C’est cette fois-ci l’un de ses collaborateurs que l’on retrouve dans les nouveautés comics : Justin Randall, avec le premier tome de sa série Changing Ways. On reste dans ce registre horrifique, inquiétant et aux dessins crus. La nuit est toujours propice aux pires atrocités…

La scène se déroule une nuit dans la petite bourgade de Grey Oaks : un père, David Barrot, attrape des papillons de nuit avec sa fille. Ça n’a rien d’un jeu, il a simplement repéré depuis quelques temps des signes inquiétants : des cercles rouges apparaissent sur leurs ailes. 


Au même moment, alors que sa femme enceinte se repose dans sa chambre, un chien traverse le mur à une vitesse folle ! C’est le chien des voisins, mais il a l’air complètement autre. Ce ne sont là que les premiers évènements, d’autres bien plus macabres viendront rapidement. David Barrot lui-même se rend compte qu’il est « marqué » sur la poitrine, et qu’il possède désormais une force surhumaine. La nuit va être longue…

Justin Randall a concocté un scénario à la frontière entre thriller et horreur. Ses personnages se retrouvent d’emblée pris au piège d’un étrange mal, et on a du mal à voir comment ils pourraient s’en sortir. Cette ambiance oppressante, anxiogène, est franchement réussie, malgré des dessins très particuliers.


En effet, on reste très proche du travail de Ben Templesmith, mais avec un défaut notoire. L’approche photoréaliste, si elle sied bien à cette angoisse latente que véhicule le scénario, est ici assez brouillonne. Ça manque de contraste, et l’on peine souvent à distinguer les détails (notamment certains personnages).

Le premier tome de Changing Ways intrigue et angoisse, avec cette nuit interminable où l’on découvre ces fameuses marques, dont on ne sait si elles sont l’émanation d’une malédiction ou d’une maladie. Mais Justin Randall déçoit aussi un peu avec ce parti pris visuel, très, trop sombre. Les cases peuvent être très belles prises individuellement, mais sur la durée d’un album ça devient indigeste.




Scénario & Dessins : Justin Randall - Editeur : Delcourt - Collection Contrebande 
Série en cours - 1 tome.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.
Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES