Lueur de Nuit - O.G. Boiscommun

. . Aucun commentaire:
Perdue dans l’immensité de l’océan, une petite embarcation affronte une mer déchainée. A son bord, Romuald, Rose et leur fils Joshua. Sachant tout espoir perdu, ils utilisent leur dernier recours : une bougie aux incroyables pouvoirs, qui les protège des vagues hautes comme des gratte-ciel.

Mais ce n’est pas la première fois que les deux adultes allument leurs bougies et tout naturellement celle-ci fini par se consumer entièrement. Seul Joshua, disposant d’une bougie presque neuve, survivra à ce terrible périple. L’enfant se retrouve séparé de ses parents, voguant dans la tempête.

Autre lieu, autre temps. Martin, Gabrielle et Emile survivent comme ils le peuvent, volant de quoi se nourrir sur les étalages des marchands de rue. Poursuivis par la police, ils trouvent refuge dans une abbaye abandonnée aux allures lugubres. La nuit qui les attend leur réserve de nombreuses surprises, entre créatures extraordinaires et phénomènes inexpliqués.

Lueur de Nuit est le nouveau récit complet de Olivier Boiscommun (La Cité de L'Arche), sorte de conte fantastique teinté de mélancolie et magnifiquement illustré. Sa mer déchainée ressemble à des tableaux abstraits, violents mais harmonieux. La mystérieuse abbaye recèle de nombreux aspects, dont cette impression de sortir des grands fonds, lui donnant des allures post-apocalyptique. A noter également la subtile colorisation, offrant une ambiance toute particulière et parfaitement à propos.

Le travail de dialoguiste du scénariste n’est pas en reste. Ses personnages s’expriment dans un argot d’enfant de la rue qui contribue à nous convaincre de leur existence précaire. Les faits extraordinaires auxquels ils seront confrontés amèneront a de superbes cases, empruntes de poésie comme de peur.

Lueur de Nuit est une belle histoire, poétique, nostalgique et extraordinaire. Une sorte de rêve qui côtoierait le cauchemar, mais dont le réveil se révèle aussi salvateur qu’émouvant.

Une exposition Boiscommun a eu lieu en octobre dernier à la galerie Daniel Maghen à Paris, dévoilant illustrations et planches de l’album en aquarelle et encre de chine. Nombre de ses magnifiques dessins originaux sont en vente sur le site de la galerie, à cette adresse



Scénario & Dessins : O.G. Boiscommun - Editeur : Glénat 
Collection Grafica - Récit complet.  




Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES