DoggyBags - volume 6

. . Aucun commentaire:
Ce sixième DoggyBags est un peu particulier. Déjà parce qu’au lieu de regrouper trois histoires différentes, il contient en réalité des récits ayant un thème central. Et puis, surtout, parce qu’il est co-écrit par RUN et Céline Tran, que vous connaissez certainement beaucoup mieux sous le nom de scène de Katsuni. L’ex porn-star s’y transforme bien malgré elle en vampire assoiffée de sang et de vengeance, prête à tout pour faire payer ceux qui abusent des filles dans des situations en tout genre.

La couverture ne nous ment pas et l’on retrouve donc effectivement du sexe, du vice et de l’horreur. Le premier récit illustré par Gasparutto fait intervenir l’héroïne vengeresse à la rescousse d’une fille en bien mauvaise posture sur un plateau de tournage. En effet, les vampires ont recours aux promesses de célébrité dans le milieu du hard pour se trouver de nouvelles proies. L’action est dynamique, les combats plus ou moins lisibles, mais l’on dira que pour une introduction cela remplie son office.

La deuxième histoire revient en arrière, sur les circonstances qui ont transformé celle que les vampires ont surnommée Kitsuné. C’est plutôt glauque, assez sanglant et cela se termine par une scène illustrant une éjaculation faciale…de sang… La belle se réveille transformée, apprend les codes et les habitudes de ses bourreaux et met tout cela ensuite à profit pour appliquer sa vengeance. Une héroïne est née. Les dessins de Florent Maudoux sont comme à l’accoutumée excellents et l’histoire parlant ouvertement de sexe brise quelques tabous sur certaines pratiques douteuses…

Le dernier récit est illustré par Guillaume Singelin. On y retrouve une caricature de DSK, dans un hôtel et découvrons ses moeurs sanglantes et sadiques. La façon dont Kitsuné se vengera du bonhomme est originale et le côté dominatrice du personnage devrait plaire a certains lecteurs ;)

Avec ses histoires de vampires, de sexe glauque, de vengeance, DoggyBags reste dans ses thèmes de prédilection. La lecture n’est pas désagréable mais ne restera surement pas très longtemps dans les mémoires. Le moins bon des DoggyBags à ce jour, certainement par manque de réelle originalité et de quelques scènes un peu too much…



Scénario & Dessins : Collectif - Editeur : Ankama - Label 619 - Série en cours - 6 tomes.  




Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES