La Mondaine - tome 2 - Lafebre / Zidrou

. . Aucun commentaire:

Dans le premier tome de La Mondaine nous avions fait la connaissance d' Aimé Louzeau, inspecteur de la brigade des moeurs, en pleine seconde guerre mondiale, alors qu’il se réfugiait d’un bombardement.

Le personnage était naïf, tourmenté. Le passé de ses parents, lourd fardeau expliquant bien des choses, nous avait définitivement fait prendre en sympathie cet homme sensible. Puis il avait commencé à se libérer au contact de ses collègues et du monde dans lequel ses investigations l’entrainaient…

Dans le deuxième tome de ce diptyque, nous retrouvons Aimé, toujours dans son abri, continuant à narrer son histoire aux personnes piégées avec lui. C’est sous l’occupation allemande que reprennent les flashbacks et Aimé a gagné en confiance en lui. Dans cette période noire de l’histoire, chacun aura eu à faire des choix, pas toujours les meilleurs, pas toujours de ceux dont on peut être fière…

L’album est marqué par trois grands thèmes principaux : la rafle du Vel d’Hiv, qui ne laissera pas les hommes de la brigade innocents, la relation entre la mère et le père d’Aimé qui vire au tragique et les relations qu’il entretiendra avec les femmes, celles qui veulent bien de lui, celles qui ne lui apportent pas ce qu’il attend et surtout celle dont il rêve depuis maintenant tant d’années : la fameuse Eeva.

Aimé ce sera endurcit tout au long de ces épreuves et l’innocent deviendra enfoiré. Cet homme que nous avions presque pris en pitié finit par décider de mener lui-même son chemin et tant pis s’il y a quelques dommages collatéraux.

La fin de l’histoire est plutôt ouverte et ce sera au lecteur de se faire sa propre idée. Un concept qui souvent me dérange un peu, préférant un dénouement concret. Mais le procédé est bien exploité et évite d’achever l’album sur un ton qui, sans cela, aurait été vraiment lugubre.

Une nouvelle fois le tandem Zidrou et Lafebre réalise un grand moment de bande dessinée. Les dessins très élégants, la colorisation parfaite, l’humanité, la sensibilité, le côté manichéen très habile évité… Une excellente lecture et un témoignage historique poignant et réaliste.



Scénario : Zidrou - Dessins : Jordi Lafebre - Editeur : Dargaud  
Série finie - 2 tomes. 




Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES