Bran , Une Histoire de l'île d'Errance

. . Aucun commentaire:
Bran, prince de Forcelieu, et ses cousins partent pour une chasse dont Bran veut absolument ramener un trophée exceptionnel pour impressionner son père. Car le vieux roi traîne un peu trop à transmettre sa couronne au goût de l'arrogant héritier.

Forcelieu est une enclave humaine sur la côte Est de l’île d'Errance, par ailleurs peuplée de Créatures. Les deux factions s'évitent soigneusement depuis la trêve à la suite de la Guerre de Mille Ans. Mais au cours de sa chasse, Bran décide d'entrer dans la forêt interdite et, au mépris de la trêve, pénètre sur le territoire des Créatures. Monstre d'orgueil, Bran se félicite même de ce "courage" puisqu'il lui permet de donner la chasse à une biche aux bois d'or : le trophée tant convoité est à portée de flèche.

La décoche atteindra sont but et bran ne retrouvera qu'une jeune femme blessée sur place. Cette femme n'est autre que la biche sous sa forme humanoïde et en bon humain détestant les Créatures, Bran n'aura pour seul réflexe que de vouloir terminer le travail.  S'il est exaucé, la Créature l'est également puisque dans son dernier souffle, elle maudira Bran.

Et la malédiction sera immédiate. Sous le regard terrorisé de ses cousins, il disparaît sous une sorte de poix noire...Mais une fois seul, c'est sous la forme d'un corbeau qu'il réapparaît. Et ainsi est la malédiction de Bran : corbeau doué de parole le jour, il redevient un humain croassant la nuit. Impossible dès lors de prévenir les siens puisqu'il a tous les atours d'une Créature et serait occis par ses pairs sans autre forme de procès.

Le hasard lui fera croiser la route d'une Créature, guérisseuse et capable de se changer en renard. Y voyant l'occasion de trouver un remède à sa condition, Bran décide de ne pas la quitter d'une semelle pour former la plus improbable des associations.

Bran , Une Histoire de l'île d'Errance est la première BD de Maike Plenzke et la jeune Allemande n'a pas obtenu le prix ICOM (Independent Comicpreis) pour rien. Car on oublie bien vite le coté "numérique" de son travail pour ne plus voir que la qualité graphique de cette BD aux tons très chaleureux, comme la foret omniprésente et le tempérament de Macha, la Créature-renarde. 

Grimaldi (Tib Tatoum, Big Bang Cats) au scénario nous propose ce qui pourrait très bien être une fable ou un compte pour enfant. Et s'il est difficile de plaindre ou d'avoir de l’empathie pour Bran tant il est détestable, le personnage permet de mettre en lumière tous les travers de l'Homme envers sa terre nourricière. Une telle arrogance anime le personnage que sa vison nombriliste et à cours terme le rendre presque irrécupérable...presque.

Bran, le corbeau...Vous avez peut être pensé à une célèbre série dans laquelle la saison froide arrive à grands pas ? Et bien vous n'y êtes pas du tout, cette bande dessiné nous plonge dans un monde de fantasy qui tend à nous reconnecter à la part de magie qui animait nos jeux d'enfants. On regretterait presque que ce ne soit qu'un one shot. 



Scénario : Grimaldi - Dessins : Maike Plenzke - Editeur : Glénat 
Collection : Tchô ! L'aventure... - One Shot.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.



Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES