Le Berceau des Mers - Mei Nagano

. . Aucun commentaire:
Monica était servante de Lord Dalton, elle s'occupait plus particulièrement de son nourrisson Evan. Mais alors que son maître était parti en voyage d'affaire, elle eu la surprise d'apprendre la disparition en haute mer de ce dernier et son renvoi de la villa.

Ainsi Monica se retrouve-t-elle sans le sous et sous le joug d'un oncle violent et alcoolique. Un an plus tard, Monica surprend le frère et la belle sœur de son ancien maître qui viennent se recueillir sur sa tombe. Quelle n'est pas sa surprise quand elle entend la femme se plaindre du peu d'héritage qu'il leur à laissé et, de surcroît, avouer qu'elle n'aime pas Evan. Pour preuve, l'enfant est sans surveillance dans le fiacre à l'entrée du cimetière.

Sans hésiter ni réfléchir, Monica décide d'honorer la promesse tenue jadis : toujours rester auprès d'Evan et le protéger. Elle kidnappe l'enfant et s'enfuie vers les docks. Elle y croisera des marins dont la conversation fait échos à sa situation. Il y est question d’aristos avec un cercueil vide et voulant à tous prix y mettre un corps...Dès lors le doute s'insinue dans l'esprit de Monica. Et si son maître, au lieu d'avoir disparu avec son navire  était toujours vivant ? Après tout personne n'avait regardé dans le cercueil lors de l'inhumation…

Sa décision est prise elle embarquera dans le premier navire en partance pour l' Amérique et retrouvera Lord Dalton. Mais pour cela il lui faut payer son "ticket" auprès de Louis Mac Farren, jeune marin qui participe au ravitaillement du "Lady of the Sea".

Mei Nagano signe avec Le Berceau des Mers, sa première série et il frappe fort. Ce premier tome, qui pose les bases de la trame et présente les personnages est extrêmement riche et rythmé. On découvre énormément de personnages d'horizons divers mais qui semblent finalement reliés par d'infimes détails. Les dessins sont réalisés dans des lignes très fines et riches en détails. La mélancolie comme le dynamisme sont bien retranscrit dans les cases mais il arrive que trop de détails rendent la lecture difficile. Je pense notamment à un passage dans la salle des machine du navire  où les volutes de vapeur prennent un peu l'ascendant sur les personnages et leurs actions.

Lorsqu'on termine ce premier tome, tous les petits détails dispensés par l'auteur participent à mettre en place un fil conducteur, mais bien malin qui saurait dire avec certitude où il mène. Car si certaines connections se devinent facilement, on s'interroge toujours sur ce que révélera certains indice. La traversée ne sera assurément pas de tout repos.




Scénario et Dessins: Mei Nagano - Editeur : Komikku - Série en cours - 1 tome.
© Mei Nagano 2014 / SHINCHOSHA PUBLISHING CO.



Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES