La Vraie Vie - Thomas Cadène / Grégory Mardon

. . 2 commentaires:
Jean vit dans une petite ville pour laquelle il est employé municipal. Il habite seul et passe tout son temps libre sur internet : chat, réseaux sociaux, porno, jeux vidéo sont ses principales occupations. S’il ne fréquente pas grand monde à part ses collègues de boulot, il rencontre en revanche de nombreuses personnes sur la toile et lie quelques amitiés virtuelles. 

Une réflexion se pose alors : entre la vie « réelle » et la vie virtuelle, laquelle est la vraie ? En réalité la question ne se pose pas longtemps puisque l’album y répond dès sa quatrième de couverture : « On ne peut pas avoir deux vies. On n’en a qu’une. Même si elle a plusieurs facettes. La vie sur le net ou ici, en fait elle n’est pas si différente… ».

Voilà le message que Thomas Cadène, très présent sur les internets et un des spécialistes de la bande dessinée numérique, veut nous transmettre. Il n’y a pas de « fausse vie ». Quelle que soit la façon dont on la vit, tout est réel. Une amitié née sur internet peut devenir très profonde et intense. La vie derrière un écran ne se fait pas forcément par procuration et de toute façon la réalité vient toujours nous rattraper quoi que nous fassions.

Définit par certains, médias ou réfractaires, comme le grand méchant loup, internet n’est en réalité que ce que nous en faisons. Comme partout, il y a de bonnes et de mauvaises choses. Les facilités de communiquer au travers le monde offrent des opportunités de rencontres impossibles autrement. Certains s’y cachent, d’autres s’y dévoilent, dans des démarches parfois salutaires et Jean finira par y trouver plus que son compte.






Scénario : Thomas Cadène - Dessins : Grégory Mardon 
Editeur : Futuropolis - One Shot.




Vous avez aimé cette chronique ? Pensez à vous inscrire à la newsletter et/ou au flux RSS pour être informé des prochaines publications.


Get this Related Posts Widget

2 commentaires:

  1. Mais du coup tu en penses quoi de cette BD ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, au bout de tant d'années à chroniquer des albums, je n'arrive plus à donner un avis net, j'ai l'impression d'avoir usé de tous les adjectifs possibles déjà de trop nombreuses fois...

      J'ai bien aimé cette lecture, elle m'a proposé un regard sur un univers que je connais assez bien et la reflexion (sur laquelle j'ai insisté dans la chronique) m'a paru juste et pertinente. Les dessins de Grégory Mardon servent bien le propos, en particulier lors des planches où apparaissent les différents écrans représentant le "surf" du personnage.

      Supprimer

COUPS DE COEUR DU MOMENT :

un titre ? un auteur ?

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK

DOSSIERS / GUIDES

ARCHIVES